Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Report de l'ouverture des tombes militaires soviétiques à Tallinn (ambassadrice estonienne en Russie)

    International
    URL courte
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)
    0 6 0 0

    Les fouilles sur la colline de Tonismagi devant le "Soldat de bronze" n'ont pas encore commencé, a annoncé l'ambassadrice estonienne en Russie, Marina Kaljurand.

    MOSCOU, 27 avril - RIA Novosti. Les fouilles sur la colline de Tonismagi devant le "Soldat de bronze" n'ont pas encore commencé, a annoncé l'ambassadrice estonienne en Russie, Marina Kaljurand.

    "Elles commenceront après une messe célébrée conjointement par l'Eglise luthérienne estonienne et l'Eglise orthodoxe russe, notamment avec la participation des représentants du Patriarcat de Moscou", a expliqué la diplomate.

    Les restes des soldats seront réinhumés dans le cimetière militaire situé au centre de Tallinn, a-t-elle annoncé.

    "Le cimetière militaire est ouvert depuis le XIXe siècle, plusieurs centaines de combattants de l'Armée soviétique y sont enterrés et le dernier des enterrements a eu lieu en 1992. Une pierre commémorative sur laquelle on peut lire "Au Soldat inconnu, 1941-1945" y a été installée par la Russie", a-t-elle rappelé.

    L'ambassadrice estonienne a annoncé qu'aucun préparatif n'avait encore commencé dans le cimetière pour la réinhumation des restes transférés de Tonismagi, afin de "permettre à tous ceux qui le souhaitent de fleurir des tombes et de rendre hommage aux défunts".

    Antérieurement, le premier ministre estonien, Andrus Ansip, avait déclaré qu'il serait impossible le 9 mai (Jour de la Victoire) de déposer des fleurs au pied du monument au Soldat soviétique, en raison des fouilles sur l'emplacement des tombes militaires, mais le monument lui-même devait rester à sa place.

    Les restes de 13 soldats soviétiques morts pour la libération de l'Estonie de l'occupation nazie en automne 1944 ont été enterrés sur la colline Tonismagi, au centre de Tallinn, en 1947. Au total, près de 40.000 soldats soviétiques de différentes nationalités reposent dans 450 cimetières militaires estoniens.

    Dossier:
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)

    Lire aussi:

    Les restes de 202 soldats de l’armée soviétique réenterrés en Estonie
    Les ossements du soldat inconnu russe de nouveau inhumés en France
    L’Otan toujours plus présente en Estonie, Moscou s’inquiète
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik