Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le ministre estonien des AE demande à Sergueï Lavrov d'assurer la sécurité de la mission estonienne à Moscou

    International
    URL courte
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)
    0 0 0 0
    TALLINN, 27 avril - RIA Novosti. Le ministre estonien des Affaires étrangères, Urmas Paet, a exprimé lors d'un entretien téléphonique avec son homologue russe Sergueï Lavrov sa préoccupation à propos de la sécurité de la mission diplomatique estonienne à Moscou, a annoncé le MAE estonien dans un communiqué vendredi.

    Différentes organisations de jeunes de Russie ont mené vendredi des meetings devant l'édifice de l'ambassade estonienne à Moscou, protestant contre le démantèlement du monument au Soldat libérateur à Tallinn décidé par les autorités estoniennes. La voiture de l'ambassadrice Marina Kaljurand qui s'apprêtait à partir pour un aéroport est restée bloquée pendant un certain temps par les manifestants.

    "Nous espérons que la Russie prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger les personnels de notre ambassade", a indiqué le ministre estonien.

    Selon le service de presse du MAE estonien, M. Lavrov l'a assuré que la Russie remplirait ses engagements relatifs à la garantie de la sécurité de la mission diplomatique estonienne.

    Dans la nuit du 26 au 27 avril, le monument au Soldat libérateur a été déboulonné, scié et emmené du centre de Tallinn dans une direction inconnue, en vertu d'une décision prise dans l'urgence par le cabinet des ministres, conjointement avec une cellule de crise.

    Dans la nuit de jeudi à vendredi, la police estonienne a dispersé au moyen de gaz lacrymogène les manifestants qui sont venus défendre le "Soldat de bronze", procédant à près de 300 arrestations. Les désordres dans la capitale estonienne ont fait un mort et 57 blessés.

    Devant le monument ont été enterrés en 1947 les restes de 13 soldats soviétiques morts lors de la libération de l'Estonie de l'occupation nazie, en automne 1944. Au total, près de 40.000 soldats soviétiques, dont des Estoniens qui ont combattu au sein de l'Armée rouge, reposent dans 450 cimetières militaires du pays.

    Certains manifestants ont annoncé une "action illimitée" devant l'ambassade, exigeant du gouvernement estonien de remettre à sa place la statue et de présenter ses excuses à la Russie.

    Dossier:
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)

    Lire aussi:

    Moscou sur le refus d’accréditer Rossiya Segodnya: «C’est de la discrimination»
    Les diplomates russes expulsés d’Estonie à la demande de Washington?
    La Russie expulse deux diplomates estoniens en réponse aux actions de Tallinn
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik