Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Javier Solana inquiet du comportement de la police estonienne vis-à-vis des manifestants

    International
    URL courte
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)
    0 2 0 0

    Le Haut représentant de l'UE pour la politique extérieure Javier Solana s'est dit préoccupé samedi par les actions violentes de la police estonienne vis-à-vis des manifestants qui défendaient le monument au Soldat libérateur à Tallinn.

    BRUXELLES, 28 avril - RIA Novosti. Le Haut représentant de l'UE pour la politique extérieure Javier Solana s'est dit préoccupé samedi par les actions violentes de la police estonienne vis-à-vis des manifestants qui défendaient le monument au Soldat libérateur à Tallinn.

    Dans un entretien téléphonique vendredi avec le président estonien Toomas Hendrik Ilves, M.Solana a appelé le chef de l'Etat à éviter tout recours à la violence et à tout faire pour détendre la situation, a annoncé à RIA Novosti la porte-parole du responsable européen, Cristina Gallach.

    Javier Solana s'est félicité des "efforts constructifs" déployés par le président estonien en vue de régler la crise, en insistant sur la nécessité "d'éviter la violence et la confrontation". La situation autour du démantèlement du monument au Soldat libérateur à Tallinn n'est pas une question relevant de l'Union européenne, a cependant tenu à préciser Mme Gallach.

    Dans la nuit du 26 au 27 avril, le monument au Soldat libérateur a été déboulonné, scié et emporté du centre de Tallinn dans une direction inconnue.

    Dans la nuit de vendredi à samedi, quelque 500 personnes, dont plus de 100 mineurs, ont été arrêtées à Tallinn lors d'affrontements entre la police et les opposants au démontage du monument au Soldat libérateur. Des accrochages ont éclaté dans les villes estoniennes de Jõhvi et Kohtla-Järve, dans le nord-est du pays, où vit une importante communauté russophone.

    Dossier:
    Démontage du monument au Soldat liberateur à Tallinn (64)

    Lire aussi:

    Moscou sur le refus d’accréditer Rossiya Segodnya: «C’est de la discrimination»
    Pas de menace russe pour l’Estonie, estime le Président finlandais
    Diktat de la minorité: la «guerre des monuments» monte en puissance aux USA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik