Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Kazakhstan entend doubler sa production de pétrole d'ici à 2015 (chef de la diplomatie kazakhe)

    International
    URL courte
    0 0 0
    WASHINGTON, 10 mai - RIA Novosti. La production d'hydrocarbures liquides au Kazakhstan doublera d'ici à 2015 pour atteindre 130 millions de tonnes par an, a déclaré le chef de la diplomatie kazakhe Marat Tajine dans un discours prononcé à Washington, devant des hommes d'affaires américains.

    "A l'heure actuelle, le Kazakhstan produit environ 65 millions de tonnes de pétrole par an. Il en produira 84 millions en 2010 et 130 millions (soit 3 millions de barils par jour) en 2015", a précisé M. Tajine.

    Selon lui, le gisement kazakh de Kashagan deviendra la principale source de pétrole dans la Caspienne à partir de 2015. Quant au gaz naturel, le Turkménistan et le Kazakhstan en resteront les plus gros fournisseurs jusqu'en 2017.

    Le ministre a souligné qu'en matière de transport des hydrocarbures, le Kazakhstan appliquait "une stratégie pragmatique ignorant la conjoncture politique". "L'essentiel est de diversifier les itinéraires d'exportation et d'exploiter le réseau des oléoducs avec un maximum d'efficacité. Ce dernier facteur implique la mise en oeuvre de nouveaux systèmes d'exportation et l'élargissement de ceux qui existent", a-t-il souligné.

    Evoquant les voies actuelles de transport des hydrocarbures via la Russie et l'Azerbaïdjan, le ministre kazakh a attiré l'attention de ses interlocuteurs américains sur le caractère prometteur des itinéraires orientaux appelés à "alimenter le marché géant de la Chine et des pays d'Asie-Pacifique qui éprouvent une pénurie de ressources énergétiques". "Parallèlement, le Kazakhstan étudie des voies alternatives d'acheminement de pétrole et de gaz vers les marchés mondiaux", a indiqué M. Tajine.

    Lire aussi:

    Le schiste américain sera-t-il victime de la guerre commerciale USA-Chine?
    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Trump veut pousser les USA en tête du secteur énergétique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik