Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le gouvernement israélien pas prêt à la négociation (Assad)

    International
    URL courte
    0 0 0
    DAMAS, 10 mai - RIA Novosti. Le gouvernement israélien n'est pas prêt à mener des négociations de paix, a estimé le président syrien Bachar al-Assad, intervenant jeudi à la première réunion du Conseil populaire syrien (parlement) de nouvelle législature.

    "L'actuel gouvernement israélien est faible et incapable d'adopter une décision stratégique sur la reprise des négociations de paix", a-t-il indiqué.

    Et d'ajouter: "Le comportement d'Israël ne fait que confirmer l'absence chez son gouvernement d'intentions sincères à l'égard du processus de paix, alors que sa politique tend manifestement à violer les droits des Palestiniens et de tout le peuple arabe".

    Le président syrien a déclaré que Damas refusait d'engager des négociations avec Israël.

    Evoquant le droit des réfugiés palestiniens à regagner leurs foyers, M. Assad a avancé que nul n'était en droit même d'en discuter, car il ne s'agissait pas là tout simplement des droits des Palestiniens, mais de celui des réfugiés tout court.

    Comme préalable à la reprise des négociations de paix avec la Syrie, interrompues en 2000, Israël exige de Damas qu'il cesse de soutenir les mouvements palestiniens Hamas et Jihad islamique, qu'il ne livre plus d'armements au Hezbollah libanais, qu'il n'épaule plus la résistance en Irak et abandonne ses liens stratégiques avec les autorités iraniennes.

    Auparavant, Bachar al-Assad s'était plus d'une fois adressé à Israël par l'intermédiaire de différents médias, en lui proposant de renouveler les négociations de paix qui se concentrent essentiellement sur le sort des hauteurs syriennes du Golan, occupées par l'Etat hébreu depuis 1967. Pourtant, toutes ces propositions syriennes trouvent invariablement un accueil très froid en Israël.

    Lire aussi:

    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    John Kerry reproche à Israël de ne pas vouloir se réconcilier avec les Palestiniens
    Quelles seront les relations Russie-Israël après le crash d'un avion Il-20 russe en Syrie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik