Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM: les bases européennes reviendraient à $4 milliards au contribuable américain (Congrès)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les bases de la défense antimissile américaine (ABM) en Pologne et en République tchèque et la création de cette troisième région du système pourraient revenir au contribuable américain à plus de 4 milliards de dollars, lit-on dans la notice pour le projet de loi sur le budget militaire 2008 examiné au Congrès.

    WASHINGTON, 23 mai - RIA Novosti. Les bases de la défense antimissile américaine (ABM) en Pologne et en République tchèque et la création de cette troisième région du système pourraient revenir au contribuable américain à plus de 4 milliards de dollars, lit-on dans la notice pour le projet de loi sur le budget militaire 2008 examiné au Congrès.

    Le projet de loi a été approuvé la semaine dernière par la Chambre des représentants, le Sénat américain a entamé mardi l'examen de ce document.

    Les législateurs américains "rechignent à accorder des crédits au projet qui pourrait coûter plus de 4 milliards de dollars, alors que le Congrès n'a pas encore reçu les documents conformément auxquels cet argent sera dépensé", lit-on dans le texte qui explique les raisons pour lesquelles la Chambre des représentants a retranché 160 millions de dollars à la somme demandée par l'administration Bush pour la création des bases de défense antimissile en Pologne et en République tchèque.

    Après que la Chambre des représentants a diminué de 764 millions de dollars le budget militaire américain, refusant des crédits demandés par George W. Bush pour l'Agence pour la défense antimissile qui fait partie du Pentagone, les républicains tenteront probablement de récupérer cette somme au Sénat.

    Comme cela a été annoncé à Washington, jeudi 24 mai l'Agence pour la défense antimissile procédera au deuxième "test complet" du système ABM en lançant du cosmodrome civil de l'île Kodiak (Alaska) un missile balistique qui doit être abattu à une altitude de 160 km au-dessus du Pacifique par un missile intercepteur lancé 20 minutes plus tard d'une base aérienne américaine en Californie.

    Le coût du test prévu pour jeudi est évalué à 85 millions de dollars.

    Dans la capitale américaine, les observateurs expliquent les essais à venir par une tentative de l'administration Bush de faire pression sur le Congrès en vue de démontrer les possibilités du nouveau système et de persuader les législateurs de la nécessité de financer entièrement le programme de défense antimissile.

    Lire aussi:

    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    400 missiles antimissiles US seront déployés près de la Russie, selon la Défense russe
    La Défense russe révèle un nouveau test de système de défense antimissile (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik