Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie pourrait inclure dans le futur accord avec l'UE les dispositions qui manquent à la Charte de l'énergie (député)

    International
    URL courte
    0 0 0
    BERLIN, 23 mai - RIA Novosti. La Russie pourrait inclure les dispositions dont l'absence dans la Charte de l'énergie ne l'arrange pas dans l'accord sur le partenariat avec l'Union européenne, a déclaré le président du comité de la Douma pour l'Energie, les Transports et les Télécommunications Valeri Iazev.

    M.Iazev, président de la Société russe du gaz, qui assiste à une conférence internationale consacrée au dialogue énergétique Russie-UE à Berlin a noté qu'"il ne faut pas changer de Charte, il faut lancer un nouveau processus".

    Selon lui, l'adoption par la Russie de cette Charte dans son aspect actuel n'est pas possible.

    "C'est absolument impossible car plusieurs dispositions de base (de la Charte de l'énergie) n'arrangent pas la Russie", a-t-il indiqué.

    Selon l'expert, la Russie espérait que le nouvel accord de partenariat stratégique avec l'UE tiendrait compte des principes sur la présence desquels dans la Charte elle insiste. Mais le travail est en ce moment bloqué du fait que l'UE refuse de se mettre à la table des négociations. La Russie est prête à négocier à tout moment mais elle n'est pas responsable si les principes de la Charte ne sont pas toujours reflétés dans l'accord, a-t-il ajouté.

    Au nombre des trois principales dispositions rejetées par la Russie, on trouve la formation des tarifs de transit exclusivement au moyen d'appels d'offres, le droit de "premier refus" et la disposition de la Charte sur l'intégration économique régionale.

    Lire aussi:

    «La charte transparente sur la Première dame… non transparente», à quoi joue l’Elysée?
    L’avenir de la Syrie sera décidé par un vote de sa population
    Thierry-Paul Valette: la charte de la Première dame, progrès ou reculade?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik