Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le Pakistan et l'Afghanistan invités à une rencontre des chefs de diplomatie des pays du G8

    International
    URL courte
    0 0 0
    ISLAMABAD, 23 mai - RIA Novosti. Les ministres pakistanais et afghan des Affaires étrangères se rendront fin mai en Allemagne pour examiner avec les chefs de diplomatie des pays du G8 la tension entre Kaboul et Islamabad, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier en visite au Pakistan.

    Selon M. Steinmeier, le chef de la diplomatie pakistanaise Khurshid Kasuri et son homologue afghan Dadfar Spanta ont accepté l'invitation à prendre part à la rencontre des ministres des Affaires étrangères des principaux pays industrialisés du monde qui aura lieu le 30 mai prochain à Potsdam.

    "Nous ne pourrons pas instaurer de paix durable au Moyen-Orient à défaut d'entente dans cette région", a souligné M. Steinmeier. "Les deux parties doivent déployer des efforts substantiels pour renforcer la coopération et les liens bilatéraux", a-t-il ajouté.

    Le ministre allemand des Affaires étrangères a effectué une brève visite dans la région qui l'a conduit en Afghanistan et au Pakistan. Bien que Kaboul et Islamabad soient les principaux alliés de la coalition occidentale dans le cadre de l'opération antiterroriste qui se déroule dans la région, les relations entre ces deux pays se sont sérieusement aggravées ces derniers mois.

    Kaboul accuse Islamabad de ne pas déployer d'efforts suffisants pour combattre les talibans refugiés dans les régions frontalières du territoire pakistanais. Le Pakistan rejette ces accusations et incrimine à son tour à Kaboul la tentative de rejeter sur autrui la responsabilité de ses propres échecs.

    Ces derniers temps, des échanges de tirs ont eu lieu entre les gardes-frontières des deux pays. Ces affrontements ont fait des morts et des blessés, y compris parmi les populations civiles.

    Lire aussi:

    Les USA suspendent leur soutien militaire au Pakistan: la Chine prête à prendre le relai?
    Trump pousse le Pakistan à s'allier avec Pékin et Moscou
    Washington pousse Islamabad à se chercher un nouvel allié
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik