Ecoutez Radio Sputnik
    International

    OTAN: élargissement et renforcement de la coopération avec la Russie pas contradictoires (Scheffer)

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    L'élargissement de l'OTAN n'affectera pas l'objectif de l'approfondissement de la coopération avec la Russie, estime le secrétaire général de l'Alliance, Jaap de Hoop Scheffer.

    BRUXELLES, 20 juin - RIA Novosti. L'élargissement de l'OTAN n'affectera pas l'objectif de l'approfondissement de la coopération avec la Russie, estime le secrétaire général de l'Alliance, Jaap de Hoop Scheffer.

    "Je ne vois aucune contradiction entre la politique de la "porte ouverte" de l'Alliance et son objectif stratégique d'approfondir la coopération avec la Russie", a-t-il déclaré dans une interview accordée à RIA Novosti à la veille de sa visite à Moscou et à Saint-Pétersbourg où il participera, les 25 et 26 juin, aux réunions organisées à l'occasion du dixième anniversaire de la signature de l'Acte fondateur entre la Russie et l'OTAN et du cinquième anniversaire de la fondation du Conseil Russie-OTAN.

    "En effet, il est parfaitement logique que les changements des conditions générales de la sécurité euro-atlantique qui avaient obligé la Russie à établir une coopération plus étroite avec l'OTAN aient incité d'autres pays, y compris certains de ses voisins, à approfondir leurs rapports avec l'Alliance", a avancé Jaap de Hoop Scheffer.

    "Le processus d'élargissement de l'OTAN n'est pas automatique, et l'Alliance ne se livre pas à un recrutement actif de nouveaux membres, au contraire, nous utilisons l'intérêt manifesté par nos voisins pour l'adhésion à l'OTAN en vue d'intensifier les efforts visant à réaliser des réformes démocratiques et dans le domaine de la sécurité, tout en exigeant des pays-candidats qu'ils respectent des normes strictes", a poursuivi le secrétaire général de l'Alliance.

    Selon lui, cette approche, ainsi que l'élargissement de l'Union européenne, ont contribué aux profondes transformations qui se sont produites en Europe centrale et de l'Est, ce qui "a certainement renforcé la sécurité et la stabilité des voisins occidentaux de la Russie".

    Jaap de Hoop Scheffer est certain que, "si l'Etat géorgien applique avec succès les normes de l'OTAN, il sera le meilleur voisin de la Russie".

    "Cela concerne également l'Ukraine qui a coopéré étroitement ces dix dernières années avec l'Alliance en matière de renforcement des réformes intérieures qui seront utiles au pays, indépendamment du désir de Kiev de mener à bien le processus d'adhésion à l'OTAN", estime le responsable.

    Selon lui, l'OTAN prend en considération l'intérêt manifesté (par la Géorgie et l'Ukraine). "Au cours du dialogue intensifié, nous essayons de définir ce qu'il faut faire pour le réaliser", a-t-il expliqué.

    "Ce processus doit assurer aux pays intéressés une meilleure compréhension des engagements concrets liés à l'adhésion à l'OTAN et rendre les réformes intérieures dans ces pays plus transparentes du point de vue des membres de l'Alliance", a souligné Jaap de Hoop Scheffer.

    Répondant à une question sur d'éventuelles limites de l'élargissement de l'Alliance, il a indiqué que le Traité constitutif de l'OTAN précisait nettement que tout Etat européen capable de renforcer les principes formulés dans le traité et de contribuer à la sécurité dans la région de l'Atlantique Nord peut être invité à adhérer à l'organisation.

    "Par conséquent, l'OTAN restera une alliance entre l'Amérique du Nord et l'Europe", a affirmé le secrétaire général de l'Alliance.

    "Nous continuons à travailler avec [l'Albanie, la Macédoine et la Croatie] dans le cadre de notre plan d'action pour la préparation de l'adhésion à l'OTAN et nous les aiderons à mettre en oeuvre les réformes nécessaires pour satisfaire aux critères de l'adhésion", a ajouté Jaap de Hoop Scheffer.

    La Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie n'ont été admis au programme de coopération de l'OTAN "Partenariat pour la paix" qu'en novembre dernier, c'est pourquoi "les perspectives d'adhésion d'un d'entre eux ou de tous ces pays à l'OTAN sont assez lointaines".

    Lire aussi:

    L'Otan crée un catalogue de «mythes russes»
    L'Otan «ne veut pas une confrontation» avec Moscou mais augmente ses dépenses militaires
    Moscou: l'adhésion du Monténégro à l'Otan nuit à la stabilité en Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik