Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La feuille de route loin d'avoir justifié les espoirs placés en elle (diplomate de la Ligue arabe)

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 20 juin - RIA Novosti. La feuille de route, plan de règlement pacifique de la crise au Proche-Orient, n'a pas justifié les attentes, estime Giuma Ibrahim al-Ferjani, chef de la mission de la Ligue arabe en Russie.

    "La feuille de route, adoptée à l'initiative des Etats-Unis, a été acceptée par les Arabes et les Palestiniens. Nous espérions qu'elle serait une sorte de fil conducteur, mais nos espoirs ne se sont pas justifiés: la situation se détériore de jour en jour", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse à RIA Novosti.

    Selon lui, le problème palestinien doit être réglé sur la base du droit international. "Il y a des résolutions de l'ONU et de l'Assemblée générale sur le retour des réfugiés, il faut régler le problème palestinien conformément à ces résolutions", a-t-il dit.

    Il considère en outre que la responsabilité des échecs des initiatives internationales incombe, pour l'essentiel, à Israël.

    "Le problème n'est pas dans la feuille de route ou d'autres initiatives, arabes ou internationales, mais dans le fait qu'elles ne sont pas acceptées par Israël, qui jouit du soutien des Etats-Unis", a-t-il déclaré.

    La feuille de route, plan de règlement de la crise au Proche-Orient élaboré en 2003 par le Quartette de médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, UE, ONU) et formulé dans la résolution 1515 du Conseil de sécurité de l'ONU, exige que les parties s'abstiennent de lancer des actions unilatérales prédéterminant le statut définitif des territoires palestiniens. Initialement, conformément à ce plan, il était prévu de parvenir à un règlement définitif et global du conflit dans la région en 2005.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik