Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Première visite du représentant spécial du Quartette Tony Blair au Proche-Orient

    International
    URL courte
    0 0 0
    LONDRES, 23 juillet - RIA Novosti. L'ancien premier ministre britannique Tony Blair se rendra lundi au Proche-Orient en qualité de représentant spécial du Quartette, qui réunit l'ONU, l'Union européenne, les Etats-Unis et la Russie, rapporte la BBC.

    Il est prévu qu'il se rende en Jordanie, en Israël et dans la ville palestinienne de Ramallah en Cisjordanie.

    Au cours de ces rencontres, les questions traitant de la création d'un Etat palestinien stable, reconnu par Israël, ainsi que du soutien économique de l'autonomie palestinienne et du refus de l'extrémisme et de la violence dans la région figureront parmi les points importants abordés avec les gouvernements de la région. A ce titre, le mandat de Tony Blair ne l'autorise pas à mener de négociations avec les représentants du Hamas, qui contrôle désormais de fait la bande de Gaza.

    La semaine dernière, une réunion du Quartette a eu lieu à Lisbonne sous la présidence de Tony Blair, réunissant les chefs des diplomaties américaine et russe, le secrétaire général de l'ONU et le Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune.

    Ainsi, le nouvel envoyé spécial du Quartette a déclaré qu'il avait d'abord l'intention "d'écouter, de s'imprégner et de comprendre" les différents points de vue au cours de cette visite au Proche-Orient, et que ce n'est qu'après qu'il pourrait faire des propositions.

    "J'ai le sentiment que nous pouvons de nouveau donner une impulsion (au processus de paix). C'est le plus important", a souligné Tony Blair. Il a avoué rester optimiste, et il devrait avoir besoin de cette qualité dans les mois à venir.

    A ce sujet, les observateurs du Proche-Orient et des autres régions du monde se montrent beaucoup moins optimistes concernant les perspectives de régularisation du conflit et le rôle de M. Blair dans ce processus.

    Lire aussi:

    Les juges britanniques ont bloqué les poursuites contre Tony Blair pour la guerre en Irak
    Tony Blair en croisade contre le Brexit, jugé néfaste pour l’économie du pays
    Tony Blair dit compatir avec Theresa May
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik