Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Pyongyang prêt à appliquer les mesures de dénucléarisation avant de recevoir des aides promises

    International
    URL courte
    0 0 0
    TOKYO, 8 août - RIA Novosti. La Corée du Nord s'est déclarée prête à désactiver ses sites nucléaires avant de recevoir les aides promises en contrepartie, a annoncé mercredi aux journalistes le représentant sud-coréen dans le groupe de travail à six pour la coopération économique et énergétique.

    (Ce groupe de travail a été formé dans le cadre des négociations à six sur le problème nucléaire de la péninsule coréenne qui associent la Chine, les deux Corées, les Etats-Unis, la Russie et le Japon - ndlr.)

    Une réunion du groupe s'est achevée mercredi à Panmunjom (village situé sur la ligne de démarcation - zone démilitarisée - entre les deux Corées), rapporte l'agence d'information sud-coréenne Yonhap.

    A part cela, Pyongyang a souhaité recevoir les 950.000 tonnes de mazout promises, destinées à ses centrales thermiques en échange de la liste complète de ses sites nucléaires et de leur désactivation, en lots égaux de 50.000 tonnes chacun par mois, précise l'agence.

    Selon le représentant de Séoul, la délégation nord-coréenne a aussi désiré de recevoir des équipements pour la modernisation de ses centrales électriques.

    En février dernier, les six Etats participant aux négociations ont convenu d'accorder à Pyongyang un million de tonnes de combustible ou d'autres aides équivalentes à ce volume en échange de l'arrêt définitif de tous les sites nucléaires nord-coréens. Mardi dernier, premier jour de la réunion du groupe de travail pour la coopération économique et énergétique, la délégation de la Corée du Nord a déclaré espérer recevoir des aides sous forme d'articles de consommation courante et d'investissements. D'après l'agence Yonhap, aujourd'hui les parties ont discuté des détails de cette proposition.

    Conformément à des ententes enregistrées lors du round de février dernier des négociations à six, Pyongyang a arrêté son principal réacteur nucléaire à Yongbyon et a ouvert ce site nucléaire aux inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et ce, en échange de 50.000 tonnes de mazout. Dans le cadre de la deuxième étape de dénucléarisation, Pyongyang doit présenter la liste complète de tous ses sites nucléaires et les désactiver en échange d'encore 950.000 tonnes de combustible.

    Lire aussi:

    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Qu’est-ce qui gêne la reprise des négociations à six sur la Corée du Nord?
    Pyongyang déterminé à mener un nouvel essai nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik