Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les experts russes attendent beaucoup du sommet intercoréen

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 8 août - RIA Novosti. Les experts russes espèrent que la rencontre entre les leaders des deux Etats coréens qui se tiendra fin août à Pyongyang contribuera au renforcement de la sécurité de la Russie et à la mise en oeuvre de grands projets, notamment la jonction entre le Transsibérien et les chemins de fer de la péninsule de Corée.

    "Pour nous, il est important que des projets multilatéraux, entre autres dans le transport ferroviaire et le secteur énergétique, soient examinés au cours de cette rencontre", a déclaré à RIA Novosti le professeur Gueorgui Boulytchev, directeur du Centre d'étude de la Corée contemporaine à l'Institut de l'économie mondiale et des relations internationales (IMEMO).

    Selon lui, la Russie doit demander à Séoul et à Pyongyang d'inscrire ces projets à l'ordre du jour de la rencontre entre le président nord-coréen Kim Jong-il et le président de la République de Corée Roh Moo-hyun.

    Les trains rapides qui traverseront la Corée du Nord et rejoindront ensuite le Transsibérien sont capables de faire parvenir annuellement environ 200.000 grands conteneurs en Europe occidentale en 10 à 12 jours, tout en garantissant la sécurité des cargaisons. Cela reviendra beaucoup moins cher que n'importe quel autre moyen de transport partant de la Corée du Sud vers l'Europe.

    Alexandre Jebine, directeur du Centre d'études coréennes de l'Institut de l'Extrême-Orient, estime que le prochain sommet intercoréen peut contribuer à l'assainissement de la situation dans la péninsule et au renforcement de la sécurité de la Russie, qui aspire à se débarrasser définitivement d'un foyer de tension à proximité de ses frontières datant de l'époque de la guerre froide.

    "Dans ce cas, cette région serait un endroit où pourraient se manifester des processus globaux de développement économique et d'intégration, auxquels la Russie espère participer activement", a ajouté l'expert.

    Selon lui, l'absence de règlement des problèmes liés à la sécurité dans la péninsule et le dossier nucléaire ne contribuent nullement aux intérêts de la Russie, notamment sur le plan du développement de l'Extrême-Orient.

    Selon Gueorgui Boulytchev, la décision de la Corée du Sud d'envoyer de nouveau son leader en Corée du Nord est très sage, car, dans les conditions actuelles où un progrès réel est enregistré dans la dénucléarisation de la péninsule, cela conférera une puissante impulsion à la réconciliation et à la coopération entre les deux Corées".

    D'après lui, Séoul qui prend l'initiative aux négociations à six pourra accroître considérablement son rôle dans le processus de paix.

    Lire aussi:

    Nouveau président en Corée du Sud: à quels changements la Russie doit-elle s'attendre?
    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    La "guerre des mots" fera-t-elle exploser la poudrière nord-coréenne?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik