Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Incident aérien en Géorgie: la mission américaine à l'OSCE invite à enquêter immédiatement

    International
    URL courte
    Incident aérien en Géorgie (34)
    0 0 0

    La mission américaine auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a condamné le tir d'un missile par un avion inconnu sur le territoire géorgien et invité à enquêter immédiatement sur toutes les circonstances relatives à cet incident, lit-on dans une déclaration de la mission.

    VIENNE, 10 août - RIA Novosti. La mission américaine auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a condamné le tir d'un missile par un avion inconnu sur le territoire géorgien et invité à enquêter immédiatement sur toutes les circonstances relatives à cet incident, lit-on dans une déclaration de la mission.

    "Nous saluons la position réservée de la Géorgie à l'égard de cette attaque aérienne et jugeons nécessaire de faire immédiatement toute la lumière sur les faits liés à cet incident. Nous invitons également toutes les parties concernées à contribuer pleinement à l'enquête effectuée par le gouvernement géorgien et l'OSCE", poursuit la déclaration.

    Cet incident, relève le document, souligne la nécessité impérieuse d'enregistrer des progrès dans le règlement pacifique du conflit sud-ossète.

    "Nous invitons la Russie et la Géorgie à intensifier leurs efforts dans un esprit constructif en vue d'y mettre fin (conflit) malgré la récente attaque", indique la déclaration.

    La Géorgie affirme que deux avions aux signes de reconnaissance russes ont pénétré le 6 août dans l'espace aérien géorgien et tiré des missiles sur une station radar de la région de Gori qui, comme l'a reconnu Tbilissi, n'a pas été endommagée. Les membres de l'Etat-major général des forces armées russes démentent formellement tout vol d'aéronefs russes à la date indiquée dans l'espace aérien attenant au territoire de la Géorgie.

    La Russie a qualifié l'incident de tentative de torpiller les tendances positives dans les rapports russo-géorgiens et d'aggraver la situation dans la zone du conflit osséto-géorgien, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

    "Moscou est très préoccupé par l'incident qu'il considère comme une tentative de saper les tendances positives qui se sont ébauchées dans les rapports russo-géorgiens et d'aggraver la situation dans le règlement du conflit osséto-géorgien, souligne le communiqué, publié après un entretien téléphonique entre le secrétaire d'Etat et vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine et le premier vice-ministre géorgien des Affaires étrangères Nikoloz Vachakidze.

    Comme l'a constaté Marat Koulakhmetov, commandant de la Force mixte de maintien de la paix dans la zone du conflit osséto-géorgien, la Géorgie a passé sous silence pendant 14 heures le fait de la violation de la frontière d'Etat.

    "La Géorgie a gardé le silence le 6 août. Elle n'a commencé à agir que le matin du 7 août", a indiqué Marat Koulakhmetov. Selon lui, le 7 août, les Géorgiens ont "subitement" trouvé les schémas du contrôle "dit objectif" du poste de commandement central de la DCA indiquant l'itinéraire du vol.

    Dossier:
    Incident aérien en Géorgie (34)

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik