Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Géorgie évoque la possibilité d'une intervention de la part d'un pays voisin

    International
    URL courte
    0 0 0
    TBILISSI, 31 octobre - RIA Novosti. Les autorités géorgiennes n'excluent pas la possibilité d'une intervention de la part d'un Etat voisin sous le prétexte d'une "opération antiterroriste", rapporte l'agence News Georgia, citant la version adaptée du rapport d'analyse des menaces pour la Géorgie en 2007-2009 signé par le président Mikhaïl Saakachvili.

    "Vu l'expérience acquise dans le passé, la Géorgie n'exclut pas la possibilité d'opérations militaires limitées et/ou d'attaques aériennes et balistiques lancées contre le territoire géorgien par un Etat voisin sous prétexte de "combattre le terrorisme", indique le rapport publié sur le site officiel du ministère géorgien de la Justice.

    Le document ne précise pas de quel Etat il s'agit.

    "Bien que la possibilité d'une agression armée d'envergure contre la Géorgie soit minimale, le danger d'une violation armée de sa frontière et d'une ingérence sur son territoire est parfaitement réel et constitue une menace pour la sécurité du pays", constatent les auteurs du rapport.

    Ils soulignent que "les documents stratégiques de certains pays prévoient la réalisation d'opérations préventives armées dans toute région du monde".

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Bout de ligne: Saakachvili finit par être expulsé en Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik