Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Géorgie: Sergueï Tchaban commandera le contingent de paix jusqu'à la nomination d'un nouveau commandant

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le général russe Sergueï Tchaban assumera le commandement de la Force collective de maintien de la paix de la CEI dans la zone du conflit abkhazo-géorgien jusqu'à la nomination d'un nouveau commandant

    MOSCOU, 31 octobre - RIA Novosti. Le général russe Sergueï Tchaban assumera le commandement de la Force collective de maintien de la paix de la CEI dans la zone du conflit abkhazo-géorgien jusqu'à la nomination d'un nouveau commandant, a déclaré mercredi à RIA Novosti le général Valeri Evnevitch, commandant en chef adjoint de l'Armée de terre russe.

    Mercredi, le ministère géorgien des Affaires étrangères a exigé le rappel du commandant Sergueï Tchaban. Le nouveau commandant ne peut être nommé que sur décision du Conseil des chefs d'Etat de la CEI, a précisé le général Evnevitch.

    "Le général Sergueï Tchaban, commandant de la Force collective de maintien de la paix de la CEI, assumera ses fonctions jusqu'à la nouvelle nomination. La Force collective de maintien de la paix accomplit une mission très importante dans cette région - consistant à prévenir la reprise du conflit armé, - c'est pourquoi ils ne peuvent rester sans direction", a-t-il déclaré.

    Les Forces collectives de maintien de la paix agissent en vertu du mandat de la CEI, a-t-il ajouté. Il a en outre rappelé que, lors de l'examen de la situation dans la zone du conflit abkhazo-géorgien, le Conseil de sécurité de l'ONU avait vivement salué leur activité.

    Le ministère géorgien des Affaires étrangères a adressé mercredi une note de protestation au Comité exécutif de la CEI en raison de l'incident survenu entre les soldats de la paix russes et les policiers géorgiens dans le village de Ganmoukhouri (district de Zougdidi de Géorgie) et a demandé des éclaircissements. La Géorgie exige également le rappel immédiat du général Sergueï Tchaban.

    Lire aussi:

    Les terroristes internationaux optent pour un «djihad autonome»
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik