Ecoutez Radio Sputnik
    International

    PO: Bush achève sa première visite en Israël et dans les Territoires palestiniens

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le président américain George W. Bush a achevé vendredi sa visite de trois jours en Israël et dans les Territoires palestiniens, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    TEL-AVIV, 11 janvier - RIA Novosti. Le président américain George W. Bush a achevé vendredi sa visite de trois jours en Israël et dans les Territoires palestiniens, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Cette visite avait pour objectif de soutenir le processus de paix dans la région. De Tel-Aviv, George W. Bush s'est rendu au Koweït. Dans le cadre de cette tournée au Proche-Orient, le président des Etats-Unis visitera aussi Bahreïn, les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite et l'Egypte.

    C'était la première fois en sept années de présidence que M. Bush se rendait en Israël et dans les Territoires palestiniens. Le but essentiel de cette visite, dont le programme de travail s'est achevé la veille, était de relancer le processus de règlement du conflit palestino-israélien.

    Au cours de cette visite, meublée de nombreux contacts avec les représentants des deux parties adverses, M. Bush a plus d'une fois exprimé la certitude qu'un accord de paix "pouvait et serait" conclu dans le courant de l'année, soit d'ici la fin de son mandat présidentiel.

    Dans le cadre du volet israélien de la visite, il a aussi été beaucoup question du problème iranien. Le président américain a répété que l'Iran, qui ne renonçait toujours pas à son programme nucléaire, "avait constitué, constituait et constituerait" une menace à la paix que la communauté internationale devait contrer par des efforts concertés.

    Lire aussi:

    John Kerry reproche à Israël de ne pas vouloir se réconcilier avec les Palestiniens
    Pourquoi Israël ne peut pas être un partenaire de confiance de la Russie?
    La Palestine déçue par la politique des USA au Proche-Orient
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik