Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Péninsule de Corée: Séoul prêt au dialogue avec Pyongyang

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 14 janvier - RIA Novosti. Le nouveau président sud-coréen Lee Myung-Bak est prêt à entamer le dialogue avec les dirigeants de la Corée du Nord afin de contribuer à la dénucléarisation de la péninsule de Corée et d'améliorer les rapports entre le Sud et le Nord, a annoncé l'agence de presse Yonhap.

    "Nous sommes prêts à nous rencontrer en espérant persuader la Corée du Nord de renoncer à son programme nucléaire et contribuer à l'amélioration des rapports Sud-Nord", selon l'agence qui citait les propos du dirigeant sud-coréen lors d'une conférence de presse à Séoul.

    Représentant de l'opposition conservatrice, Lee Myung-Bak a remporté les élections le 19 décembre dernier en avançant les démocrates libéraux qui entretenaient pendant dix ans les rapports fructueux avec la Corée du Nord.

    Le futur chef de l'Etat a proposé de tenir cette fois un sommet en Corée du Sud. Ses prédécesseurs avaient mené à Pyongyang des pourparlers avec Kim Jong-il qui se refusait jusqu'ici de se rendre à Séoul.

    "La confiance mutuelle est l'essentiel pour nous", a indiqué le futur président conservateur avant d'ajouter que l'abandon du programme nucléaire nord-coréen qui fait l'objet des pourparlers à six (la Russie, les Etats-Unis, la Chine, les deux Corées et le Japon), en est une preuve.

    Néanmoins, avant un rapprochement avec Pyongyang, Lee Myung-Bak a décidé d'appuyer l'opération américaine en Irak en y dépêchant ses militaires. Le contingent sud-coréen est l'un des plus nombreux au sein de la coalition étrangère.

    Lire aussi:

    Pyongyang appelle la Corée du Sud à «faire le bon choix»
    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Comment Trump pousse la Corée du Sud à la guerre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik