Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Livraisons de gaz iranien en Turquie: pas de reprise malgré les promesses

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    ANKARA, 14 janvier - RIA Novosti. L'Iran n'a pas repris aujourd'hui lundi, comme promis, les livraisons de gaz naturel à la Turquie, rapporte la chaîne télévisée CNN-Turk.

    "La partie iranienne n'a pour l'instant pas tenu ses promesses relatives à la reprise des livraisons de gaz, arguant des grands froids qui règnent dans le pays", informe la chaîne.

    Le litige gazier entre les deux Etats remonte à la mi-décembre 2007. L'Iran avait dans un premier temps réduit les exportations de gaz à 4-5 millions de mètres cube par jour, avant de mettre un terme aux livraisons à la Turquie.

    Selon le contrat signé en 1996 entre les deux pays, le gazoduc reliant les deux pays doit livrer 27-28 millions de mètres cube par jour.

    La reprise des livraisons a été envisagée à plusieurs reprises entre les représentants turcs et iraniens. Jeudi dernier, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé aux journalistes que les livraisons reprendraient dès aujourd'hui lundi.

    Selon CNN-Turk, les autorités turques ont adopté des mesures supplémentaires afin de subvenir aux besoins en gaz naturel livré depuis l'étranger.

    "Le volume du gaz importé par le gazoduc South Stream (Russie-Ukraine-Roumanie-Bulgarie), augmentera de 36,5 à 42 millions de mètres cube par jour", annonce la chaîne télévisée, avant de rappeler que les ressources transitant par ce gazoduc proviennent de Russie.

    En outre, entre 36 et 38 millions de mètres cube de gaz sont quotidiennement livrés depuis la Russie par le gazoduc Blue Stream, et 14 millions par l'Azerbaïdjan, rapporte CNN-Turk se référant au ministère turc de l'Energie.

    La Russie est le principal fournisseur de gaz naturel à la Turquie. De nombreuses interruptions des livraisons iraniennes en Turquie se sont produites en période hivernale au cours des dernières années.

    Lire aussi:

    Le Turkish Stream permettra à la Russie d’augmenter ses exportations gazières à la Turquie
    Turkish Stream: la Bulgarie et la Serbie veulent signer
    L’Europe aura toujours besoin du gaz russe, selon le Forum des pays exportateurs de gaz
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik