Ecoutez Radio Sputnik
    International

    British Council en Russie: Moscou fait erreur (ambassadeur)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Moscou fait erreur concernant les activités des bureaux régionaux du British Council (BC) en Russie, a déclaré lundi à Moscou l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou Antony Brenton, au terme d'une rencontre au ministère russe des Affaires étrangères.

    MOSCOU, 14 janvier - RIA Novosti. Moscou fait erreur concernant les activités des bureaux régionaux du British Council (BC) en Russie, a déclaré lundi à Moscou l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou Antony Brenton, au terme d'une rencontre au ministère russe des Affaires étrangères.

    "La partie russe fait erreur sur le caractère illégal des activités du British Council en Russie", a indiqué le diplomate commentant la reprise des activités des bureaux régionaux de BC à Saint-Pétersbourg et à Ekaterinbourg début 2008, malgré la décision du ministère russe des Affaires étrangères de les fermer dès le 1er janvier.

    "J'ai laissé entendre que les objections de la partie russe violaient les normes du droit international", a déclaré M.Brenton avant d'annoncer qu'il s'était vu remettre une note de protestation contre le refus du BC de fermer ses bureaux. "J'ai expliqué que les activités du British Council étaient légales et qu'il fallait prendre une décision conformément au droit international. La Russie et la Grande-Bretagne doivent coopérer", a poursuivi le diplomate.

    La Russie a qualifié lundi de "provocation" la réouverture des bureaux régionaux du British Council qui n'avaient pas été enregistrés en bonne et due forme.

    Le British Council est une institution gouvernementale britannique qui a pour mission d'établir des relations culturelles entre le Royaume-Uni et d'autres pays, mais aussi de promouvoir l'apprentissage de la langue anglaise dans le monde. Il a ouvert sa première représentation à Moscou au milieu des années 1990 en vertu d'un accord bilatéral. La Russie affirme que le British Council a ensuite ouvert une série d'autres représentations en dehors de Moscou sans en aviser les autorités russes.

    Les relations russo-britanniques ont connu en 2007 une dégradation spectaculaire, qui s'est traduite par une expulsion réciproque de diplomates, après le rebondissement dans l'affaire Litvinenko. Ex-agent des services de sécurité russes naturalisé en Grande-Bretagne, Alexandre Litvinenko est décédé à Londres en novembre 2006. Sa mort reste pour l'instant inexpliquée. Le Royaume-Uni l'impute à l'homme d'affaires russe Andreï Lougovoï, que Moscou refuse d'extrader en raison de contraintes constitutionnelles.

    Lire aussi:

    Perquisition d'une mission russe aux USA: en protestation, Moscou convoque un diplomate US
    L’ambassadeur US convoqué au ministère russe des Affaires étrangères
    Moscou obtiendra le retour des drapeaux retirés aux USA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik