Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kurdistan irakien: nouveau raid de l'aviation turque

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    ANKARA, 15 janvier - RIA Novosti. L'aviation turque a bombardé mardi les bases des séparatistes kurdes dans le nord de l'Irak, rapporte la chaîne de télévision turque NTV, précisant que des frappes aériennes ont été portées contre les camps de terroristes dans la zone de Hakourk.

    Aucune information n'est encore parvenue sur les conséquences de ce raid aérien.

    L'Etat-major général de l'armée turque a confirmé l'information sur cette opération dans le territoire limitrophe.

    "Le 15 janvier, des frappes aériennes ont été portées contre les bases du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, organisation terroriste interdite) aux alentours de Zap-Sivi, d'Avasin-Basyan et de Hakourk dans le Kurdistan irakien", lit-on sur le site du ministère de la Défense de la Turquie.

    "Une fois la mission remplie, les avions turcs ont tous regagné leurs bases", indique un communiqué de l'Etat-major général de l'armée turque.

    L'armée affirme par ailleurs faire preuve d'une "extrême attention afin que les populations civiles ne soient pas affectées par les opérations" turques.

    Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré lundi que des opérations transfrontalières dans le Kurdistan irakien seraient lancées chaque fois que les circonstances l'exigeraient et tant que les bases des commandos du PKK ne seraient pas liquidées dans la région.

    Ankara a obtenu en octobre dernier l'autorisation du parlement turc d'intervenir militairement dans le nord de l'Irak, utilisé par les rebelles comme une base arrière pour leurs opérations dans le sud-est anatolien à majorité kurde. Selon l'Etat-major général turc, près de 3.500 séparatistes s'entraînent actuellement dans des camps de la région.

    En décembre dernier, l'armée turque a mené plusieurs raids aériens sur le territoire limitrophe et a éliminé au moins 175 terroristes kurdes.

    Le Parti des travailleurs du Kurdistan, déclaré organisation terroriste par l'Organisation des Nations Unies et l'Union européenne (UE), mène une lutte armée pour l'autonomie kurde sur la partie du territoire turc depuis 1984. Ce conflit a d'ores et déjà fait près de 40.000 morts.

    Les autorités turques rejettent toute possibilité de dialogue avec les séparatistes et entendent en finir avec le PKK par la force.

    Lire aussi:

    La Turquie frappe des Kurdes en Syrie et en Irak sans coordination avec la coalition US
    L’armée turque enregistre des pertes au nord de l’Irak
    L’armée turque tue 13 militants kurdes en Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik