Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Flotte russe de la mer Noire: le retrait pourrait nuire à la sécurité russo-ukrainienne

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    Le retrait de la flotte russe de la mer Noire du territoire ukrainien pourrait se répercuter négativement sur la sécurité des deux pays, estime Leonid Ivachov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques.

    MOSCOU, 17 janvier - RIA Novosti. Le retrait de la flotte russe de la mer Noire du territoire ukrainien pourrait se répercuter négativement sur la sécurité des deux pays, estime Leonid Ivachov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques.

    "Je pense que cela aura des répercussions négatives sur les deux pays, et que nos relations et notre sécurité en pâtiront", a-t-il déclaré en commentant l'intention du ministre ukrainien des Affaires étrangères Vladimir Ogryzko d'entamer les négociations sur le retrait de flotte russe de la mer Noire du territoire ukrainien.

    Un accord intervenu entre la Russie et l'Ukraine autorise le stationnement de la flotte russe en Crimée jusqu'en 2017.

    Selon l'expert, le président ukrainien Viktor Iouchtchenko et le gouvernement "orange" se hâtent de préparer l'adhésion du pays à l'OTAN du pays.

    "Cette campagne revêt un caractère antirusse prononcé", estime-t-il.

    Il a indiqué que 7-10 ans seraient nécessaires pour réaliser le retrait de la flotte.

    "Il existe un accord de base sur le stationnement de la flotte russe, qui ne doit pas être violé", a fait savoir M. Ivachov.

    Le ministre ukrainien des Affaires étrangères avait auparavant annoncé que le retrait de la flotte russe devait être bien préparé et mené de manière civilisée.

    "Il faut qu'il ne reste aucune caserne ou bâtiment impropre à une utilisation ultérieure", avait déclaré M. Ogryzko.

    Selon lui, la Russie jouit d'un bien ukrainien, et l'Ukraine ne souhaite pas que des territoires soient pollués ou endommagés à la suite du retrait.

    La flotte russe de la mer Noire est basée en Crimée depuis sa fondation sous Catherine II vers 1780, après le rattachement définitif du Khanat de Crimée (1783) et du littoral de la mer Noire à l'Empire russe. Sébastopol est le seul port "en eaux chaudes" de la Marine russe. La Crimée, cédée à l'initiative de Nikita Khrouchtchev à l'Ukraine, à l'occasion du "300e anniversaire de la réunification des deux pays", a fait partie de la Fédération de Russie jusqu'en 1954.

    Lire aussi:

    Porochenko charge la Commission constitutionnelle de modifier le statut de la Crimée
    Les exercices des bateaux lance-missiles de la Flotte de la mer Noire
    Booking.com ignore la demande de Kiev de désigner la Crimée comme ukrainienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik