Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Israël rejette un règlement militaire du problème nucléaire iranien (diplomatie israélienne)

    International
    URL courte
    0 0 01

    Israël préconise des méthodes politiques et diplomatiques pour régler le problème nucléaire iranien, a indiqué la chef de la diplomatie israélienne Tzipi Livni, commentant la déclaration d'Ehud Olmert sur la possibilité d'une opération armée contre l'Iran si Téhéran refuse de cesser l'enrichissement d'uranium.

    MOSCOU, 17 janvier - RIA Novosti. Israël préconise des méthodes politiques et diplomatiques pour régler le problème nucléaire iranien, a indiqué la chef de la diplomatie israélienne Tzipi Livni, commentant la déclaration d'Ehud Olmert sur la possibilité d'une opération armée contre l'Iran si Téhéran refuse de cesser l'enrichissement d'uranium.

    "Israël partage l'opinion de la communauté internationale selon laquelle la création de l'arme nucléaire par l'Iran est inadmissible. Mais nous souhaitons que ce problème soit réglé par la voie de sanctions, et invitons la Russie et la communauté mondiale à chercher ensemble une solution", a déclaré jeudi Mme Livni à l'issue des négociations avec son homologue russe Sergueï Lavrov à Moscou.

    "Nous appelons à résoudre ce problème par des méthodes politiques et diplomatiques et demandons à la Russie de faire preuve de fermeté sur cette question", a-t-elle ajouté.

    "Nous accéderons à la demande de nos amis israéliens et ferons preuve de fermeté", a répondu M. Lavrov, soulignant que les actes de Moscou avaient pour but d'amener l'Iran à remplir les exigences de l'AIEA confirmées par le Conseil de sécurité de l'ONU.

    Selon le chef de la diplomatie russe, il faut aider l'AIEA à élargir ses activités en Iran.

    Lire aussi:

    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    Israël s’applique à supprimer la présence militaire iranienne en Syrie
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik