Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie livre 11 tonnes de combustible nucléaire à l'Iran

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    La Russie a fourni vendredi à l'Iran un nouveau lot de 11 tonnes de combustible nucléaire pour le compte de la centrale nucléaire de Bouchehr, a annoncé l'Organisation de l'énergie atomique iranienne citée par l'agence de presse iranienne Irna.

    TEHERAN, 18 janvier - RIA Novosti. La Russie a fourni vendredi à l'Iran un nouveau lot de 11 tonnes de combustible nucléaire pour le compte de la centrale nucléaire de Bouchehr, a annoncé l'Organisation de l'énergie atomique iranienne citée par l'agence de presse iranienne Irna.

    Il s'agit de la troisième des huit livraisons prévues avant la mise en service de la centrale.

    Le patron du constructeur nucléaire russe Atomstroyexport, Sergueï Chmatko, a déclaré en décembre dernier que la centrale de Bouchehr ne serait pas lancée d'ici fin 2008. En revanche, le ministre iranien des Affaires étrangères Manoucher Mottaki a affirmé que la centrale fonctionnerait à 50% de ses capacités d'ici l'été 2008.

    Le 16 décembre 2007, la Russie a entamé des livraisons de combustible nucléaire pour la centrale de Bouchehr à laquelle elle doit fournir près de 82 tonnes. Huit livraisons doivent s'étaler sur deux mois. Deux lots de combustible nucléaire, de 11 tonnes chacun, ont déjà été livrés à l'Iran. Les livraisons sont effectués sous contrôle de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

    Après le lancement des livraisons russes, le président américain George W. Bush a estimé que l'Iran n'avait plus besoin d'enrichir de l'uranium. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a pour sa part déclaré fin décembre que la Russie ne voyait aucune utilité économique dans la poursuite des activités d'enrichissement. En revanche, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a souligné début 2008 que l'Iran continuerait à enrichir de l'uranium pour approvisionner ses futures centrales nucléaires en combustible.

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik