Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Gazoduc: la Commission européenne préfère Nabucco à South Stream (porte-parole)

    International
    URL courte
    Le gazoduc South Stream (382)
    0 210
    BRUXELLES, 18 janvier - RIA Novosti. Le gazoduc South Stream, qui transportera le gaz russe vers l'Europe en passant par la Bulgarie, ne constitue pas une priorité pour la Commission européenne contrairement au projet Nabucco, a annoncé le porte-parole de l'exécutif européen Ferran Tarradellas Espuny.

    "South Stream n'est pas envisagé comme un projet prioritaire, à la différence de Nabucco", a-t-il annoncé aux journalistes à Bruxelles.

    La Russie et la Bulgarie ont signé vendredi un accord sur la construction sur le territoire bulgare du gazoduc South Stream. Le document a été signé lors de la visite officielle du président russe Vladimir Poutine à Sofia par le ministre bulgare de l'énergie et de l'économie Petr Dimitrov.

    Concernant la réaction de la Commission à cette nouvelle, M. Espuny a fait savoir que l'information avait été transmise par les médias et qu'aucune confirmation officielle n'était parvenue pour l'instant.

    En outre, le géant russe Gazprom et le groupe énergétique italien ENI ont officiellement enregistré aujourd'hui vendredi la création d'une structure conjointe pour mener le chantier du tronçon sous-marin du gazoduc South Stream.

    Les deux entreprises avaient convenu fin novembre 2007 de créer une entreprise conjointe chargée de développer le projet de gazoduc South Stream, qui devrait constituer une alternative au projet Nabucco, censé relier à l'horizon 2011 l'Autriche et la mer Caspienne, en passant par le territoire turc.

    Le coût total du projet South Stream est évalué à plus de 10 milliards de dollars. Le gazoduc doit entrer en service en 2013. Son tronçon sous-marin passera par le fond de la mer Noire depuis le littoral russe jusqu'au littoral bulgare. Sa longueur sera d'environ 900 km et sa profondeur, de plus de deux kilomètres. Plusieurs itinéraires sont étudiés pour la partie terrestre. Tous passent par le territoire de pays membres de l'UE.

    L'UE souhaite, grâce au gazoduc Nabucco, réduire sa dépendance à l'égard du gaz russe. Cependant, comme l'annoncent les médias européens, les participants au projet - Hongrie, Turquie, Bulgarie, Roumanie et Autriche- n'ont pas réussi à obtenir de garantie de livraison, ce qui compromet la collecte des six milliards de dollars nécessaires à sa construction.

    Sont mentionnés en tant que fournisseurs potentiels de Nabucco l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Turkménistan, l'Egypte, l'Iran et l'Irak. La mise en service aura lieu au plus tôt en 2012. La capacité de Nabucco, long de 3300 kilomètres, est estimée à 31 milliards de mètres cube de gaz par an.

    Dossier:
    Le gazoduc South Stream (382)

    Lire aussi:

    Turkish Stream: la Russie et la Hongrie signent
    Un South Stream est inévitable?
    Le gazoduc Turkish Stream entre sur le territoire turc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik