Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Ukraine dépose une demande pour rejoindre le Plan d'action pour l'adhésion à l'OTAN

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Le chef de la diplomatie ukrainienne Vladimir Ogryzko a remis vendredi au secrétaire général de l'alliance Jaap de Hoop Scheffer une lettre sur l'intention de Kiev d'adhérer au Plan d'action pour l'adhésion (MAP) établi par l'Alliance de l'Atlantique Nord.

    BRUXELLES, 18 janvier - RIA Novosti. Le chef de la diplomatie ukrainienne Vladimir Ogryzko a remis vendredi au secrétaire général de l'alliance Jaap de Hoop Scheffer une lettre sur l'intention de Kiev d'adhérer au Plan d'action pour l'adhésion (MAP) établi par l'Alliance de l'Atlantique Nord (OTAN), a annoncé le service de presse de l'OTAN.

    "Nous étudierons le document avant de le transmettre aux alliés", avait indiqué jeudi un fonctionnaire de l'OTAN ayant requis l'anonymat.

    La déclaration avait été signée mardi dernier par le président ukrainien Victor Iouchtchenko, la première ministre Ioulia Timochenko et le président de la Rada Suprême (parlement ukrainien) Arseni Iatseniouk.

    La déclaration sera examinée au cours d'une rencontre informelle des ministres de la Défense des pays membres de l'OTAN programmée à Vilnius pour les 7-8 février prochains et au sommet de l'OTAN à Bucarest en avril prochain.

    Le 10 janvier dernier, le secrétaire général de l'OTAN avait déclaré qu'il ne savait pas quelle décision les membres de l'alliance prendraient concernant l'Ukraine et la Géorgie qui souhaitaient également adhérer à l'OTAN. M.De Hoop Scheffer a en outre exprimé l'espoir de voir l'OTAN utiliser tout le potentiel de la coopération bilatérale avec ses deux pays.

    Selon un sondage réalisé en octobre dernier 65% des Ukrainiens sont hostiles à l'entrée de leur pays à l'OTAN.

    Lire aussi:

    Porochenko est certain de l'adhésion de son pays à l'Otan
    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    L'Ukraine dans l'Otan: ce n'est pas pour demain, selon Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik