Ecoutez Radio Sputnik
    International

    ABM: une menace pour la Biélorussie (ministre biélorusse de la Défense)

    International
    URL courte
    0 101

    Le ministre biélorusse de la Défense Leonid Maltsev a de nouveau déclaré que la Biélorussie considérait comme une menace le déploiement d'éléments de la défense antimissile (ABM) américaine en Europe orientale.

    MOSCOU, 19 janvier - RIA Novosti. Le ministre biélorusse de la Défense Leonid Maltsev a de nouveau déclaré que la Biélorussie considérait comme une menace le déploiement d'éléments de la défense antimissile (ABM) américaine en Europe orientale.

    "Le déploiement d'éléments de l'ABM dans les Etats frontaliers de la Biélorussie complique sérieusement la situation politico-militaire à proximité de nos frontières", a fait savoir à Moscou le ministre biélorusse, au cours d'une conférence intitulée "Sécurité nationale de la Russie à l'étape actuelle".

    M. Maltsev a affirmé que les forces armées biélorusses n'avaient pas comme objectif de faire la guerre, mais de l'empêcher.

    Le ministre a proposé de consacrer une nouvelle conférence à la sécurité militaire de l'Etat de l'union Russie-Biélorussie.

    "Le potentiel de notre coopération dans la sphère militaire est énorme", a-t-il conclu.

    Au printemps 2007, Washington a annoncé son intention d'implanter dix missiles intercepteurs en Pologne et une station radar du système ABM en République tchèque. Les missiles doivent entrer en service d'ici 2013. Préoccupée par le désir des États-Unis d'installer le système ABM à proximité de ses frontières, la Russie leur a proposé d'utiliser conjointement le radar de Gabala, en Azerbaïdjan, en qualité d'alternative.

    Lire aussi:

    Contre qui le Japon veut-il se protéger en achetant des systèmes ABM?
    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    Il ramasse un champignon sur la frontière d’un autre pays et les histoires commencent…
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik