Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Bande de Gaza plongée dans le noir: Israël accuse le Hamas

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    TEL AVIV, 21 janvier - RIA Novosti. Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, est le seul responsable de la pénurie d'électricité dans la région, plongée dans le noir depuis dimanche, a déclaré lundi le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Arie Mekel.

    "Israël a effectivement réduit le volume combustible livré vers la bande de Gaza à la suite de tirs de roquettes du Hamas. Mais la décision d'utiliser le combustible à des fins autres que la production d'électricité a été prise par le Hamas", est-il indiqué dans une déclaration diffusée lundi en Israël après la fermeture dimanche de la seule centrale électrique dans la bande de Gaza.

    Israël et l'Égypte livrent toujours 141 MW d'électricité par jour à la bande de Gaza ce qui couvre, selon Israël, trois quarts des besoins du territoire, a ajouté le responsable. Toutefois, la ville de Gaza, principale agglomération du territoire, est plongée dans le noir total depuis dimanche.

    "Il faut noter que les habitants de la bande de Gaza sont dans le noir alors que les ateliers de production de roquettes du Hamas sont toujours alimentés", a indiqué le porte-parole.

    Israël a imposé un blocus de la bande de Gaza, fermant les postes de passage pour tous les produits sauf l'aide humanitaire, à la fin de la semaine dernière en réponse aux tirs de roquettes effectués depuis le territoire palestinien.

    "La crise humanitaire dans la bande de Gaza est également surestimée par le Hamas. Il y a assez de produits alimentaires de base et les Palestiniens peuvent toujours se faire soigner dans les hôpitaux israéliens", a ajouté M.Mekel.

    Lire aussi:

    L'aviation israélienne frappe la bande de Gaza en représailles, des blessés
    Un char israélien détruit un poste d'observation palestinien dans la bande de Gaza
    Bande de Gaza: un char israélien riposte à un tir de roquettes palestiniennes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik