Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Iran: Moscou et Pékin sont "les plus réalistes" des Six (Téhéran)

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    La Russie et la Chine sont "les plus réalistes" des six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien, a indiqué lundi le porte-parole de la diplomatie iranienne, Mohammad Ali Hosseini.

    TEHERAN, 21 janvier - RIA Novosti. La Russie et la Chine sont "les plus réalistes" des six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien, a indiqué lundi le porte-parole de la diplomatie iranienne, Mohammad Ali Hosseini.

    "Parmi les Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie), la Russie et la Chine ont les positions les plus réalistes", a-t-il indiqué.

    Malgré les démarches "aventuristes" de certains membres des Six qui cherchent à renforcer les pressions sur Téhéran en raison de son programme nucléaire, l'Iran poursuivra sa collaboration avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

    "Certains pays souhaitent mettre en doute l'autorité de l'Agence qui n'a fixé jusqu'à présent aucune irrégularité contestant le caractère pacifique des activités nucléaires de l'Iran", a estimé M. Hosseini.

    Les Six doivent se réunir le 22 janvier prochain à Berlin au niveau des ministres des Affaires étrangères pour examiner un nouveau projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU sur les sanctions à adopter contre l'Iran.

    Face au refus de Téhéran de suspendre l'enrichissement de l'uranium, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté deux résolutions en deux ans, les résolutions 1737 et 1747, prévoyant des sanctions contre l'Iran. Ce dernier a refusé d'appliquer ces documents en les qualifiant d'illégaux. Téhéran insiste sur le caractère pacifique de son programme nucléaire et refuse de suspendre les activités d'enrichissement de l'uranium.

    La Russie et la Chine jugent prématurées de nouvelles sanctions contre l'Iran et saluent sa collaboration avec l'AIEA.

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Accord nucléaire: où passe la ligne rouge pour l’Iran?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik