Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les promesses du président géorgien Saakachvili de réassimiler l'Abkhazie sont irréalistes (ministre)

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 22 janvier - RIA Novosti. Les promesses du président géorgien Mikhaïl Saakachvili de reprendre le contrôle de l'Abkhazie sont irréalistes, a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères de la république autoproclamée Sergueï Chamba.

    "On promet de réassimiler l'Abkhazie depuis longtemps, cette politique a commencé bien avant l'arrivée au pouvoir de M.Saakachvili et elle reste inchangée quel que soit le président de la Géorgie. Nous y sommes habitués. Cette politique a provoqué la séparation définitive de la Géorgie avec l'Abkhazie", a indiqué le ministre à RIA Novosti.

    L'Abkhazie a l'intention de nouer des relations de bon voisinage avec la Géorgie. "Nous pouvons examiner de telles propositions, toutes les autres promesses de M.Saakachvili sont irréalistes, elles confirment que les autorités géorgiennes ne comprennent pas ce qui s'est passé dans les rapports abkhazo-géorgiens", a ajouté le ministre.

    Le ministre abkhaz a démenti les informations de médias géorgiens sur des négociations secrètes abkhazo-géorgiennes. "L'Abkhazie ne mène pas de négociations secrètes avec la Géorgie. Les entretiens abkhazo-géorgiens ont été suspendus après que la Géorgie a violé les ententes. Aucun dialogue n'est possible tant que la Géorgie ne les respecte pas. A quoi bon signer de nouveaux accords alors qu'on viole les accords précédents? Quand la Géorgie reviendra à la réalisation des accords mentionnés notamment dans des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, on pourra relancer les négociations de paix", a déclaré M.Chamba.

    M.Saakachvili avait déclaré qu'il oeuvrerait jour et nuit pour que remettre la Géorgie ainsi que l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud entre les mains de son successeur au poste de président. Il avait également promis de placer tout prochainement les églises orthodoxes abkhazes sous le contrôle de l'Église géorgienne.

    M.Chamba a qualifié d'absurde l'idée de soumettre les églises abkhazes à l'Église orthodoxe géorgienne. "C'est absurde. Les églises qui se trouvent en Abkhazie ne peuvent pas être géorgiennes. L'architecture ecclésiastique byzantine d'Abkhazie est connue dans les milieux scientifiques, les églises géorgiennes sont tout à fait différentes. Les églises abkhazes sont érigées par des tsars abkhazes qui ont également construit des églises en Géorgie orientale. M.Saakachvili soit ne connaît pas l'histoire, soit fait des déclarations provocatrices", a ajouté M.Chamba.

    Lancées à la fin de 1993 sous l'égide de l'Organisation des Nations Unies (ONU), les négociations entre Tbilissi et Soukhoumi (capitale de l'Abkhazie) ont été interrompues après l'introduction de militaires géorgiens portant des uniformes de police dans la partie haute des gorges du Kodori, situées à la frontière entre la Géorgie et la république autoproclamée d'Abkhazie, en juillet 2006.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik