Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Mise en valeur de la Sibérie: vers un ménage à trois Moscou, Séoul, Pyongyang (interview)

    International
    URL courte
    0 0 10
    MOSCOU, 23 janvier - RIA Novosti. Le nouveau gouvernement sud-coréen s'efforcera d'intégrer Pyongyang à la coopération entre Moscou et Séoul, dans le cadre de la mise en valeur de la Sibérie orientale, a déclaré Lee Jae-oh, l'envoyé spécial du nouveau président sud coréen Lee Myung-Bak.

    "Si l'on parvient à associer dans la mise en valeur de la Sibérie orientale la main d'oeuvre nord-coréenne, les ressources et le capital russes, et la technologie sud-coréenne, cela pourra avoir des répercussions importantes", a déclaré le député sud-coréen Lee Jae-oh, actuellement en visite officielle à Moscou.

    L'envoyé spécial était chargé d'exposer aux dirigeants russes la politique du leader sud-coréen qui entrera en fonction le 25 février, après son élection à la présidence coréenne le 19 décembre dernier.

    "La Corée est au cinquième rang mondial en matière de raffinage de pétrole (2,6 millions de barils par jour). Nos entreprises sont parmi les plus concurrentielles dans le domaine de la construction de complexes de traitement du gaz et du pétrole, ainsi que de pipe-lines. Si l'on associe les riches ressources de l'est sibérien à la puissance technologique et industrielle coréenne, les deux pays pourraient devenir des partenaires de haut niveau", a-t-il indiqué.

    Selon lui, la Corée du Nord, qui manque de moyens, pourrait fournir sa force de travail.

    "Si la main d'oeuvre nord-coréenne est intégrée à la mise en valeur de la Sibérie orientale, cela sera profitable à plus d'un titre", a fait remarquer le diplomate.

    M. Lee a expliqué que la coopération trilatérale renforcerait les liens des deux Etats coréens et "tiendrait lieu de prélude à l'union économique du sud et du nord de la péninsule coréenne".

    Selon l'envoyé spécial, le nouveau leader sud-coréen tentera de conférer une nouvelle dimension aux relations russo-coréennes, dans l'amitié et la coopération, afin d'intensifier le commerce et les investissements.

    "L'avenir de la Corée et lié à son voisin russe", affirme Lee Jae-oh.

    Selon lui, le président Lee Myung-Bak s'est rendu à Moscou et en Iakoutie depuis le rétablissement des relations diplomatiques en 1990, et "comprend très bien le caractère crucial du développement des relations russo-coréennes", a indiqué l'envoyé spécial.

    M.Lee Jae-oh a rencontré l'adjoint du président russe Sergueï Prikhodko, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ainsi que Konstantin Poulikovski, président des commissions pour les relations intergouvernementales Russie - Corée du Sud, et Russie - Corée du Nord.

    Il se rendra mercredi à Vladivostok.

    Lire aussi:

    Nouveau président en Corée du Sud: à quels changements la Russie doit-elle s'attendre?
    Comment Trump pousse la Corée du Sud à la guerre
    Corées: Séoul compte sur Poutine pour dissiper les tensions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik