Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le règlement des grands dossiers internationaux passe par le dialogue (Lavrov)

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    MOSCOU, 23 janvier - RIA Novosti. Le règlement des grands problèmes internationaux n'est possible que sur la base d'un débat honnête et ouvert, a estimé mercredi à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

    "Les contradictions qui persistent dans les affaires mondiales ont besoin d'être aplanies au moyen d'un dialogue honnête, direct et sincère, ce à quoi le président russe a appelé dans son discours de février dernier à Munich", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse consacrée au bilan diplomatique de la Russie en 2007.

    Sans débat ouvert, la communauté internationale ne parviendra pas à trouver "des solutions intellectuellement solides, réalistes et généralement acceptables pour résoudre les problèmes globaux parmi lesquels figurent le terrorisme international, la menace de prolifération d'armes de destruction massive, la pauvreté ou les changements climatiques", a-t-il indiqué.

    Le ministre russe a par ailleurs prôné le renforcement du droit international conformément aux impératifs de la mondialisation.

    "On observe un retour à des approches idéologiques et des tentatives d'imposer des scénarios de confrontation ou de remilitariser la politique internationale, mais nous sommes fermement convaincus que cela entre en contradiction avec la grande tendance de l'évolution des relations internationales", a estimé M. Lavrov.

    La Russie ne ressent d'hostilité à l'égard d'aucun pays du monde. "Nous sommes déterminés à coopérer avec tous ceux qui y sont disposés, et cette ouverture de la Russie vers le monde extérieur est en parfaite conformité avec l'esprit des Russes", a souligné M. Lavrov, avant de préciser que la Russie n'était prête à coopérer que sur la base de l'égalité, du respect des intérêts mutuels et de la prise de décision commune.

    Lire aussi:

    Lavrov prévient le monde contre la menace de sombrer dans le chaos
    Rex Tillerson à Moscou: quel bilan?
    Lavrov s'est exprimé sur la coopération russo-iranienne en Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik