Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: le caractère pacifique du programme est démontré (Mottaki)

    International
    URL courte
    Iran, puissance nucléaire (696)
    0 1 0 0

    Le ministre iranien des Affaires étrangères Manoucher Mottaki estime que le caractère pacifique du programme nucléaire iranien a été démontré et que le Conseil de sécurité de l'ONU doit autoriser l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à l'évaluer.

    TEHERAN, 25 janvier - RIA Novosti. Le ministre iranien des Affaires étrangères Manoucher Mottaki estime que le caractère pacifique du programme nucléaire iranien a été démontré et que le Conseil de sécurité de l'ONU doit autoriser l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à l'évaluer.

    "Le caractère pacifique de l'activité nucléaire iranienne ayant été démontré, il est temps que le Conseil de sécurité de l'ONU modifie sa position précédente concernant notre pays et offre à l'AIEA la possibilité de formuler une estimation technique", a-t-il déclaré lors d'un entretien avec son homologue français Bernard Kouchner dans les couloirs du Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

    Le ministre iranien a insisté sur la coopération constructive entre Téhéran et l'AIEA, lit-on dans un communiqué diffusé par le ministère iranien des Affaires étrangères.

    M. Kouchner a espéré que les contacts entre Téhéran et l'AIEA se poursuivraient et a indiqué que l'Iran pouvait légitimement maîtriser l'énergie nucléaire civile, après avoir rassuré la communauté internationale sur le caractère pacifique de son programme.

    Les ministres ont également examiné la situation au Liban et en Palestine.

    Lors d'une rencontre à Berlin le 22 janvier, les six médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) dans le dossier nucléaire iranien sont tombés d'accord sur les principaux éléments d'une nouvelle résolution destinée à faire pression sur l'Iran.

    Les ambassadeurs des Six on entamé jeudi des consultations sur le projet de résolution.

    Mohamed El-Baradeï, directeur de l'AIEA, devrait présenter début mars un nouveau rapport sur l'Iran.

    Ces deux dernières années, deux résolutions - 1737 et 1747 - ont été adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU à l'initiative des Six. Ces documents prévoient des sanctions contre l'Iran liées à son refus de cesser l'enrichissement d'uranium et d'abandonner le programme balistique.

    Dossier:
    Iran, puissance nucléaire (696)

    Lire aussi:

    Chef de la diplomatie iranienne: les USA ne respectent pas l’accord sur le nucléaire
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik