Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Adhésion de l'Ukraine à l'OTAN: le Parti des régions exige un référendum

    International
    URL courte
    0 0 0 0
    KIEV, 25 janvier - RIA Novosti. Le Parti des régions (opposition) estime que l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN ne peut être envisagée sans consultation populaire préalable.

    "Le Parti des régions considère que la question de l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN ne peut être décidée qu'au terme d'un référendum", lit-on dans une déclaration du PR.

    Le parti de Viktor Ianoukovitch exige notamment le démenti des propos formulés dans la lettre signée par le président ukrainien Viktor Iouchtchenko, la première ministre Ioulia Timochenko et le président de la Rada Suprême (parlement ukrainien) Arseni Iatseniouk signifiant l'intention de Kiev d'adhérer à l'OTAN.

    La lettre, remise vendredi dernier au secrétaire général de l'alliance Jaap de Hoop Scheffer par le chef de la diplomatie ukrainienne Vladimir Ogryzko, évoque l'intention de Kiev d'adhérer au Plan d'action pour l'adhésion (MAP) établi par l'Alliance de l'Atlantique Nord (OTAN), en vue du sommet de l'OTAN à Bucarest d'avril prochain.

    Les membres du Parti des régions organiseront vendredi un rassemblement devant la Rada suprême (parlement ukrainien), le cabinet des ministres le secrétariat du président, afin d'exiger des auteurs du document qu'ils reviennent sur cette lettre.

    Le Parti communiste et le Parti des régions exigent l'organisation d'un référendum sur l'adhésion à l'OTAN. Le président estime qu'une campagne d'information de la population sur l'activité de l'Alliance doit auparavant avoir lieu.

    Plus de la moitié des Ukrainiens sont opposés à l'adhésion de leur pays à l'OTAN, un tiers y sont favorables.

    Lire aussi:

    Aucune chance pour l'Ukraine d'adhérer prochainement à l'Otan, selon un diplomate allemand
    L’adhésion de l’Ukraine à l’Otan amènera à un durcissement des défis géopolitiques
    Porochenko est certain de l'adhésion de son pays à l'Otan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik