Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Présidentielle russe: Washington approuve le boycott de l'OSCE

    International
    URL courte
    Présidentielle russe (77)
    0 01

    Les Etats-Unis ont appuyé jeudi la décision de l'OSCE de ne pas envoyer d'observateurs en Russie pour surveiller l'élection présidentielle du 2 mars prochain.

    WASHINGTON, 8 février - RIA Novosti. Les Etats-Unis ont appuyé jeudi la décision de l'OSCE de ne pas envoyer d'observateurs en Russie pour surveiller l'élection présidentielle du 2 mars prochain.

    "L'OSCE a voulu envoyer ses observateurs pour surveiller les élections en Russie, mais le gouvernement russe a hélas imposé une série de restrictions qui les empêchent de s'acquitter de leur mission", a déclaré à Washington le porte-parole du département d'Etat américain, Tom Casey.

    Bien que la Russie se soit déclarée disposée à "des concessions", l'OSCE a établi que les observateurs internationaux ne pourraient "pas de toute façon bénéficier de l'accès et de la liberté de déplacement qui leur sont nécessaires pour suivre efficacement le déroulement du scrutin", a indiqué le diplomate américain, en jugeant "regrettable" le comportement des autorités russes.

    Soulignant le rôle important joué par les observateurs internationaux lors des élections dans différents pays, M. Casey a rappelé que les Etats-Unis invitaient eux aussi des observateurs étrangers. "Nous invitons des observateurs extérieurs pour qu'ils puissent suivre le déroulement de nos élections, et nous espérions que le gouvernement russe allait faire de même", a-t-il dit.

    Le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH) et l'Assemblée parlementaire de l'OSCE ont annoncé jeudi l'annulation de leurs missions d'observation en raison de restrictions relatives au nombre d'observateurs et au calendrier de leur mission.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a jugé "opaque" l'argumentation du BIDDH. Selon le porte-parole de la diplomatie russe, Mikhaïl Kamynine, le BIDDH s'était dès le début préparé un terrain pour refuser l'observation des élections en Russie.

    Dossier:
    Présidentielle russe (77)

    Lire aussi:

    Moscou dévoile qui ne sera pas admis à l’observation électorale de la présidentielle russe
    La presse française a-t-elle bien observé les observateurs des élections russes?
    Référendum turc: les critiques de l'OSCE provoquent l'ire d'Ankara
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik