Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Biélorussie indignée d'être "tenue en laisse" par les hydrocarbures russes (Loukachenko)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a reproché jeudi à Moscou d'avoir fermé l'accès à l'exploitation de gisements d'hydrocarbures russes à la Biélorussie, ce qui explique le rapprochement de Minsk avec le Venezuela.

    MINSK, 20 février - RIA Novosti. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a reproché jeudi à Moscou d'avoir fermé l'accès à l'exploitation de gisements d'hydrocarbures russes à la Biélorussie, ce qui explique le rapprochement de Minsk avec le Venezuela.

    "Laissez-nous travailler en Russie, comme vous laissez travailler les Américains et d'autres nationalités. Nous partagerons le produit en conformité avec la loi, nous vous rendrons ce qu'il faut et nous y gagnerons nous-mêmes. C'est normal", s'est-il exclamé dans une interview accordée mardi à RIA Novosti et à la chaîne de télévision anglophone Russia Today.

    Le président russe Vladimir Poutine "avait soutenu cette approche il y a trois ou quatre ans à Sotchi. Mais le temps passe, et nous n'avançons pas. Pourquoi? Je me pose moi-même cette question. Je me demande si vous (les Russes) ne voulez pas en fait vous servir du gaz et du pétrole comme d'une muselière et nous tenir en laisse", a affirmé le dirigeant biélorusse.

    La Biélorussie et le Venezuela, dont le président Hugo Chavez est en confrontation ouverte avec les Etats-Unis, développent activement leurs contacts économiques et politiques depuis 2007. Vivement critiqués par Washington, MM. Loukachenko et Chavez se sont rendus visite et ont signé plusieurs dizaines d'accords.

    Les deux pays ont créé une coentreprise qui extrait du pétrole au Venezuela pour le revendre dans le monde entier. Les bénéfices tirés de cette coentreprise permettent à Minsk d'importer du pétrole russe, devenu plus cher. Le Venezuela manifeste pour sa part de l'intérêt pour les technologies de forage et de construction biélorusses.

    M. Loukachenko a accordé cette interview en prévision du sommet informel de la Communauté des Etats indépendants (CEI) programmé pour fin février, qui sera le dernier sommet de Vladimir Poutine, en tant que président russe, avec ses homologues de la CEI.

    Lire aussi:

    Crise au Venezuela: la fin du chavisme?
    Poutine est «le véritable leader du nouveau monde», selon Maduro
    L’ex-Présidente brésilienne révèle la cause de l’intérêt des USA envers le Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik