Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kosovo: pas de reconnaissance de l'indépendance avant la décision du CS (diplomatie kirghize)

    International
    URL courte
    0 0 0
    BICHKEK, 20 février - RIA Novosti. Le Kirghizstan ne reconnaîtra pas l'indépendance du Kosovo tant que le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies n'adoptera pas une décision définitive sur cette question, a déclaré mercredi le ministère kirghiz des Affaires étrangères, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Dimanche dernier, le parlement kosovar dont la majorité écrasante représente la population albanaise de la province a adopté à titre unilatéral la déclaration d'indépendance du Kosovo face à la Serbie.

    "Le Kirghizstan estime nécessaire de s'abstenir de reconnaître l'indépendance du Kosovo tant que le Conseil de sécurité de l'ONU n'adoptera pas de décision définitive sur ce point, car conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU, le rôle central dans le processus de paix appartient à l'ONU dont les principes sont strictement respectés par la République du Kirghizstan", lit-on dans un communiqué officiel de la diplomatie kirghize.

    Bichkek a exhorté la "Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) à garantir l'égalité en droits et la sécurité de tous les groupes ethniques de la province".

    Or, le Kirghizstan signale qu'une "proclamation unilatérale d'indépendance risque d'aggraver les tendances séparatistes à travers le monde".

    Aussi Bichkek "appelle les parties à régler le problème par voie de négociations dans le cadre du droit international et de la sécurité internationale", dit le document de la diplomatie kirghize.

    Lire aussi:

    Levée des visas pour l’UE: le Kosovo risque de se dépeupler de plus de la moitié
    Vers une adhésion du Kosovo à l’Onu? Un ancien ministre yougoslave se montre sceptique
    Une politique de «caniches»: Londres et Paris prennent le parti du Kosovo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik