Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Litvinenko: le Congrès américain met en doute l'innocence de Moscou

    International
    URL courte
    Affaire Litvinenko (169)
    0 11

    Le Congrès américain a exprimé mardi sa préoccupation face à l'implication présumée des autorités russes dans l'empoisonnement radioactif d'Alexandre Litvinenko, ex-agent des services secrets russes mystérieusement décédé à Londres en novembre 2006.

    WASHINGTON, 2 avril - RIA Novosti. Le Congrès américain a exprimé mardi sa préoccupation face à l'implication présumée des autorités russes dans l'empoisonnement radioactif d'Alexandre Litvinenko, ex-agent des services secrets russes mystérieusement décédé à Londres en novembre 2006.

    "De l'avis du Congrès américain, l'empoisonnement radioactif du dissident russe Alexandre Litvinenko suscite de sérieuses préoccupations en raison de l'implication probable des autorités russes dans sa mort et de l'insécurité qui règne dans le domaine de la distribution des substances radioactives", indique la résolution adoptée à l'unanimité par la Chambre des représentants.

    Rédigée par 26 parlementaires, la résolution appelle le président George W. Bush et la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice à faire pression sur les autorités russes pour qu'elles collaborent avec la justice britannique en vue d'élucider le meurtre, et qu'elles garantissent la sécurité du stockage de polonium-210, substance extrêmement toxique qui serait à l'origine de l'empoisonnement.

    "La résolution exige que le président (George W.) Bush et la secrétaire d'Etat (Condoleezza) Rice appellent le président sortant (Vladimir) Poutine et le président élu (Dmitri) Medvedev à collaborer avec les autorités britanniques", a déclaré le démocrate Howard L. Berman, président de la commission aux Affaires étrangères de la Chambre des représentants, lors d'une séance parlementaire.

    Affirmant que le site nucléaire russe Avangard assurait "97% de la production mondiale de polonium-210" et que la Russie était "le premier exportateur de cette substance à des fins commerciales", M. Berman a invité la Russie à "mener une enquête urgente sur la sécurité de la production, du stockage, de la distribution et de l'exportation du polonium-210".

    Pour la républicaine Ileana Ros-Lehtinen, vice-présidente de la commission aux Affaires étrangères et principal auteur de la résolution, celle-ci avait pour objectif essentiel de manifester le scepticisme du Congrès à l'égard de la position officielle du gouvernement russe sur la mort d'Alexandre Litvinenko.

    Alexandre Litvinenko, ex-officier du Service fédéral de sécurité (FSB) russe naturalisé en Grande-Bretagne, est décédé en novembre 2006. Il aurait été empoisonné au polonium-210, substance hautement radioactive, selon les autorités britanniques qui n'ont pas jusqu'à présent publié les résultats de l'autopsie. La Grande-Bretagne impute la responsabilité du meurtre à l'homme d'affaires russe Andreï Lougovoï et demande son extradition, tandis que ce dernier rejette catégoriquement les accusations, les qualifiant de politiquement motivées. La Russie a refusé d'extrader Andreï Lougovoï conformément à la Constitution qui exclut l'extradition des citoyens russes.

    Dossier:
    Affaire Litvinenko (169)

    Lire aussi:

    La Corée du Nord saisit un navire russe
    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik