Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Adhésion russe à l'OMC: Tbilissi pose des préalables à son accord (ambassadeur)

    International
    URL courte
    0 0 0

    La Géorgie ne soutiendra l'adhésion de la Russie à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) que si les deux pays trouvent un terrain d'entente afin de résoudre différents problèmes bilatéraux, a déclaré l'ambassadeur de Géorgie à Moscou Erossi Kitsmarichvili.

    MOSCOU, 20 mai - RIA Novosti. La Géorgie ne soutiendra l'adhésion de la Russie à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) que si les deux pays trouvent un terrain d'entente afin de résoudre différents problèmes bilatéraux, a déclaré l'ambassadeur de Géorgie à Moscou Erossi Kitsmarichvili.

    "Notre position est liée à des points concrets. Si ces problèmes sont résolus, nous sommes prêts à soutenir l'adhésion de la Russie à l'OMC", a-t-il indiqué à la radio Echo de Moscou.

    La Géorgie a annoncé fin avril la suspension des négociations avec la Russie sur son adhésion à l'OMC, protestant contre la décision russe de coopérer avec les républiques autoproclamées pro-russes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud.

    Selon l'ambassadeur géorgien, la Géorgie avait des raisons valables de "parler à la Russie sur ce ton".

    "Les moments les plus pénibles de nos relations bilatérales sont derrière nous, et j'espère que nous trouverons un terrain d'entente, pour ne plus avoir à nous exprimer de cette manière", a-t-il conclu.

    Le 16 avril dernier le président russe Vladimir Poutine a prescrit à son gouvernement de coopérer avec les autorités de fait de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, deux républiques autoproclamées qui revendiquent leur indépendance par rapport à Tbilissi, dont de nombreux habitants sont d'ores et déjà détenteurs de passeports russes.

    Plus tôt, Moscou avait annoncé la levée des sanctions économiques introduites en 1997 à l'égard des républiques indépendantistes. Ces mesures ont suscité un tollé de la part de Tbilissi qui a appelé la Russie à revenir sur sa décision et a demandé l'aide de ses partenaires étrangers.

    Lire aussi:

    La guerre des 5 jours en Ossétie du Sud: «la Russie a obtenu le plus important, la paix»
    Moscou révèle les «terribles» conséquences d’une possible adhésion de la Géorgie à l’Otan
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik