Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'ONU préoccupée par la reprise des combats au Soudan

    International
    URL courte
    0 0 0
    NEW YORK (Nations unies), 2 mai - RIA Novosti. Les dirigeants de la mission de l'ONU au Soudan (Minus) chargée de veiller au respect de l'accord de paix de 2005, conclu entre le gouvernement et les rebelles, se sont dits préoccupés par la reprise des combats dans la région, annonce l'agence soudanaise SUNA.

    "Les combats ont repris, et nous craignons la poursuite de cette dynamique explosive qui menace le traité de paix", a déclaré le porte-parole de la mission de l'ONU Kouider Zerrouk, ajoutant que la population fuyait en masse la zone des combats et que les membres des missions humanitaires avaient été évacués.

    M. Zerrouk a également fait remarquer que les combats avaient repris après le lancement d'une opération humanitaire de grande envergure destinée à distribuer de la nourriture, de l'eau potable et des médicaments aux habitants de la région.

    La semaine dernière les combats ont repris près d'Abyei, région riche en pétrole située sur la ligne de démarcation entre le sud et le nord du pays, entre les anciens rebelles de l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA), qui avaient signé en 2005 avec le gouvernement un accord de paix. Selon le pouvoir, les insurgés auraient attaqué par surprise les unités de l'armée en utilisant l'artillerie lourde.

    Les représentants de la SPLA ont fait savoir qu'ils avaient "perdu patience", suite à l'incapacité de Khartoum de mettre en oeuvre les dispositions du traité de 2005 concernant l'amélioration des conditions de vie dans la région d'Abyei.

    En 2011, la population d'Abyei choisira par référendum entre son rattachement au nord du Soudan ou au sud semi-autonome, qui pourrait lui-même proclamer l'indépendance, en vertu de l'accord de 2005.

    Le traité de paix de 2005 a mis fin à une guerre de 21 ans qui a coûté la vie à 1,5 millions de personnes. Ce document, prévoyant une répartition équitable des pouvoirs et des revenus du pétrole entre le centre et le sud, est également un modèle pour le règlement de la situation de la province occidentale du Darfour, où la guerre civile sévit depuis plus de cinq ans.

    Lire aussi:

    Le Soudan considère le référendum criméen conforme au droit international
    Soudan: l'état d'urgence instauré dans deux États non touchés par les conflits
    Une base militaire russe au Soudan: les pour et les contre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik