Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Géorgie-Abkhazie: Soukhoumi accuse l'ONU de partialité

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 30 mai - RIA Novosti. La position du Conseil de sécurité de l'ONU concernant les relations abkhazo-géorgiennes manque souvent d'objectivité et n'incite pas à la reprise des négociations entre Tbilissi et Soukhoumi, a déclaré à RIA Novosti le chef de la diplomatie de la république non reconnue Sergueï Chamba.

    (L'Abkhazie est une république autoproclamée sur le territoire de la Géorgie - ndlr.)

    Cette déclaration fait suite au refus du Conseil de sécurité de l'ONU d'entendre vendredi la partie abkhaze lors d'une réunion consacrée à l'incident relatif à un avion sans pilote géorgien abattu le 20 avril dernier au-dessus de l'Abkhazie.

    Le représentant permanent de Géorgie auprès des Nations Unies Gueorgui Alassania avait plus tôt demandé au Conseil de sécurité de convoquer une réunion extraordinaire consacrée à l'incident aérien.

    Lundi dernier, la mission d'observation de l'ONU en Géorgie (MONUG) avait publié un rapport concluant que c'est bien un avion de chasse russe qui a abattu un drone géorgien.

    "Ce manque d'objectivité met en péril l'avenir du processus de négociations avec la Géorgie. En ce qui concerne une solution politique, elle n'a aucune perspective", a indiqué le chef de la diplomatie de la république non reconnue.

    Selon lui, l'Abkhazie voit des éléments tant positifs que négatifs dans l'enquête sur le drone géorgien abattu.

    Soukhoumi est notamment satisfait que l'enquête donne "une évaluation objective de ces vols effectués en violation des accords en vigueur".

    Dans le même temps, Soukhoumi n'a pas confiance dans les conclusions de la mission de l'ONU, les considérant comme partiales.

    "Vu que l'Abkhazie n'ait pas été invitée à participer à cette enquête, nous pouvons renoncer à toute coopération sur cette affaire", a-t-il souligné.

    L'Abkhazie se voit constamment refuser de participer aux réunions du Conseil de sécurité de l'ONU sur les relations abkhazo-géorgiennes, a déploré M. Chamba.

    Les négociations abkhazo-géorgiennes ont été interrompues en 2006.

    L'ancienne république autonome d'Abkhazie a proclamé son indépendance envers la Géorgie après la chute de l'URSS en 1991. Des affrontements meurtriers ont opposé les Abkhazes aux forces militaires géorgiennes d'août 1992 au 30 août 1993, date à laquelle la Géorgie a perdu le contrôle de l'Abkhazie. Une force internationale de maintien de la paix constituée de soldats russes a été déployée dans la région.

    Depuis, l'Abkhazie réclame la reconnaissance internationale de son indépendance à l'égard de Tbilissi.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik