Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Energie: l'UE favorable à Nord Stream mais opposée à une "OPEP du gaz" (Piebalgs)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Le commissaire européen à l'Energie, Andris Piebalgs, s'est déclaré favorable, dimanche, à la construction du gazoduc Nord Stream, censé relier la Russie à l'Allemagne sous la mer Baltique, tout en s'opposant à la création d'une "OPEP du gaz".

    LEIPZIG (Allemagne), 16 juin - RIA Novosti. Le commissaire européen à l'Energie, Andris Piebalgs, s'est déclaré favorable, dimanche, à la construction du gazoduc Nord Stream, censé relier la Russie à l'Allemagne sous la mer Baltique, tout en s'opposant à la création d'une "OPEP du gaz".

    M. Piebalgs a réalisé cette déclaration dans une interview exclusive accordée à RIA Novosti à l'issue de l'assemblée annuelle de l'Union européenne de l'industrie du gaz naturel (Eurogas) qui s'est déroulée du 12 au 14 juin à Leipzig, en Allemagne.

    "Nord Stream renforcera la sécurité énergétique de l'Union européenne", a-t-il déclaré, estimant toutefois nécessaire de veiller à la protection de l'environnement et de régler le problème des munitions qui gisent sous la mer Baltique depuis la Seconde Guerre mondiale.

    Selon M. Piebalgs, les 55 milliards de mètres cubes par an censés être acheminés sur le marché européen par Nord Stream ne seront pas de trop même si la consommation reste au niveau actuel. "Les réserves de gaz diminuent, et nous avons besoin de ces livraisons afin d'assurer un meilleur approvisionnement des consommateurs au sein de l'Union européenne", a-t-il constaté.

    Le commissaire européen partage l'avis de la chancelière allemande Angela Merkel, qui prône la mise en place d'un climat de compréhension mutuelle et de confiance, y compris au sein même de l'Union européenne, afin de réaliser des projets de cette envergure.

    Andris Piebalgs s'est en revanche catégoriquement opposé à la création d'une "OPEP du gaz", projet étudié par l'Iran et la Russie qui détiennent la moitié des réserves mondiales de gaz naturel.

    "J'y suis très, très hostile", a-t-il indiqué, sans écouter jusqu'à la fin la question posée par la journaliste de RIA Novosti, motivant sa prise de position par l'influence négative de la "cartélisation" du marché. "J'ai toujours été contre les cartels qui n'aident personne", a-t-il estimé.

    Lire aussi:

    Les pays membres de l'UE ont trouvé un accord sur le Nord Stream 2, selon Merkel
    Les USA lancent des menaces contre Nord Stream 2, Berlin déjoue leurs projets
    Nord Stream 2: le deux poids deux mesures de l’UE pointé du doigt par Budapest
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik