Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Groupe des amis de la Géorgie: l'Abkhazie au menu d'une réunion le 30 juin

    International
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 27 juin - RIA Novosti. Le règlement abkhazo-géorgien sera examiné le 30 juin prochain à Berlin par le Groupe des amis du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie, a annoncé le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID) Andreï Nesterenko.

    Le diplomate a ajouté que Moscou avait pris note de la déclaration du secrétaire du Conseil géorgien de sécurité nationale, Alexandre Lomaï, selon laquelle la partie géorgienne acceptait les "dispositions fondamentales du nouveau plan de règlement du conflit", conçu par des experts du Groupe des amis du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie, si bien que la seule question était de savoir si les partenaires européens de Tbilissi parviendraient à persuader la Russie de s'y associer.

    "Cette déclaration ne manque pas de nous étonner, de même que la publication de certains détails de ce plan dans les médias. Nous tenons à souligner à cette occasion qu'en plus des pays occidentaux tels que la Grande-Bretagne, l'Allemagne, les Etats-Unis et la France, le Groupe des amis de la Géorgie comprend également la Russie. C'est la raison pour laquelle les démarches à déployer afin de parvenir au règlement abkhazo-géorgien ne pourront être examinées que le 30 juin prochain à Berlin lors d'une rencontre de tous les pays membres du groupe. C'est seulement là qu'ils pourront essayer de trouver un dénominateur commun", a affirmé le porte-parole du MID.

    Commentant la publication des ébauches du plan de règlement élaborées par certains pays avant la réunion du Groupe des amis à Berlin, M. Nesterenko a fait remarquer que "cela provoquait un étonnement parfaitement logique".

    "Nous avons l'impression que cette fuite consciente d'information vise à préparer l'opinion publique à des décisions bien déterminées du groupe et à faire pression sur les participants à la réunion de Berlin, en premier lieu sur la Russie. Ce geste n'est pas de nature à faciliter la recherche d'une solution acceptable pour tous, dont les parties abkhaze et géorgienne", a conclu le porte-parole de la diplomatie russe.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik