Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kosovo: un précédent extrêmement dangereux (diplomatie russe)

    International
    URL courte
    Statut du Kosovo (2007) (365)
    0 01
    VIENNE, 1er juillet - RIA Novosti. La proclamation unilatérale de l'indépendance du Kosovo a créé un précédent extrêmement dangereux de débordement du cadre des principes fondamentaux de l'Acte final d'Helsinki, a déclaré mardi à Vienne le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Grouchko.

    Les leaders kosovars albanais ont proclamé le 17 février dernier l'indépendance du Kosovo. A ce jour, cette indépendance n'a été reconnue que par 43 des 192 pays membres de l'Organisation des Nations Unies. La Serbie s'est catégoriquement opposée à cette démarche qui violait son intégrité territoriale. Les pays soutenant la position de Belgrade considèrent la situation du Kosovo comme une violation de la Charte de l'ONU et de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU qui confirme l'intégrité territoriale de la Serbie.

    "La proclamation unilatérale de l'indépendance du Kosovo a constitué un sérieux défi", a indiqué M. Grouchko, intervenant à l'ouverture de la Conférence annuelle d'examen des questions de sécurité de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans le palais Hofburg, à Vienne.

    Et d'ajouter que de ce fait "les questions de l'intégrité territoriale des Etats et de l'intangibilité des frontières se sont de nouveau retrouvées au centre de l'ordre du jour européen".

    "La différence d'approches face aux "conflits gelés" risque de les raviver, a mis en garde le diplomate russe.

    Dossier:
    Statut du Kosovo (2007) (365)

    Lire aussi:

    Crimée, Kosovo: le Président tchèque dénonce le «double standard»
    Vers une adhésion du Kosovo à l’Onu? Un ancien ministre yougoslave se montre sceptique
    Pourquoi ce qui a été autorisé pour le Kosovo ne l’est-il pas pour la Catalogne?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik