Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Règlement sud-ossète: Tskhinvali décline une proposition de l'UE

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les leaders de la république séparatiste d'Ossétie du Sud ont décliné la rencontre avec un ministre géorgien proposée par l'Union européenne, annonce l'agence News-Georgia se référant à des sources gouvernementales sud-ossètes.

    TBILISSI, 19 juillet - RIA Novosti. Les leaders de la république séparatiste d'Ossétie du Sud ont décliné la rencontre avec un ministre géorgien proposée par l'Union européenne, annonce l'agence News-Georgia se référant à des sources gouvernementales sud-ossètes.

    "Notre refus est lié au fait que la Géorgie soit représentée par le ministre d'Etat géorgien pour la réintégration, et que les représentants nord-ossètes n'aient pas été conviés. N'oublions pas que l'Ossétie du Nord a accueilli plus de 80.000 réfugiés contraints de quitter la Géorgie et qu'un bataillon nord-ossète participe à l'opération de maintien de la paix", a déclaré Boris Tchotchiev, vice-premier ministre ossète.

    Territoires séparatistes situés dans la région explosive du Caucase et proches de Sotchi, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud cristallisent une grande partie de la tension opposant la Russie à la Géorgie, une ancienne république soviétique fermement décidée à intégrer l'OTAN.

    Le scandale des avions espions, le survol de l'Ossétie du Sud par les avions russes, les récents attentats à répétition et les échanges de tirs qui ont secoué dernièrement les deux républiques séparatistes laissent redouter un dérapage armé du conflit, alors que la tension est à son comble depuis plusieurs mois.

    L'Allemagne a récemment proposé un plan de règlement du conflit abkhaze, prévoyant notamment la signature d'un accord de non recours à la force et le début du retour des réfugiés géorgiens. Soukhoumi a rejeté le plan.

    L'Union européenne poursuit quant à elle les initiatives de médiation dans les conflits qui secouent la Géorgie.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik