Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Russie-Chine: la détermination de la frontière marque la fin de litige (MID)

    International
    URL courte
    0 10

    La Russie et la Chine sont venues au bout du problème frontalier entre les deux pays en signant lundi le protocole déterminant la partie est de la frontière sur le fleuve Amour.

    PEKIN, 21 juillet - RIA Novosti. La Russie et la Chine sont venues au bout du problème frontalier entre les deux pays en signant lundi le protocole déterminant la partie est de la frontière sur le fleuve Amour.

    Jusqu'à présent, cette partie de la frontière entre la Chine et la Russie restait floue. Le litige portait sur l'appartenance des quatre îles sur l'Amour (Sibérie).

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue chinois Yang Jiechi ont signé lundi un accord mettant ainsi un terme au "litige frontalier sur lequel les négociations ont duré plus de 40 ans", selon un communiqué du département de l'Information et de la Presse du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

    "L'entrée en vigueur de ces documents donnera un élan supplémentaire au développement des liens bilatéraux fondés sur le principe de bon voisinage entre la Russie et la Chine, notamment dans le domaine de la coopération entre les régions limitrophes des deux pays", stipule le communiqué.

    Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, a débuté lundi une visite officielle en Chine, dans le cadre de laquelle le partenariat stratégique et la coopération entre les deux pays seront débattues. De plus, les parties échangeront leurs points de vue sur tout un ensemble de problèmes internationaux représentant un intérêt commun pour les deux pays.

    Lire aussi:

    Les grands dossiers évoqués par Vladimir Poutine et Xi Jinping à Moscou
    Moscou et Pékin adopteront une feuille de route sur la coopération militaire
    Xi Jinping: c’est avec Moscou que Pékin maintient le contact le plus étroit
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik