Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Sea Breeze 2008: les opposants bloquent les navires de guerre dans le port d'Odessa

    International
    URL courte
    0 0 0
    KIEV, 21 juillet - RIA Novosti. Les bateaux du parti ukrainien Bratstvo (fraternité) ont bloqué lundi la sortie du port d'Odessa où se trouvent actuellement des navires de guerre otaniens participant aux exercices militaires Sea Breeze 2008, annonce le service de presse du parti.

    Les exercices militaires internationaux Sea Breeze 2008 ont débuté le 14 juillet et se poursuivront jusqu'au 26 juillet 2008 sur les polygones de la région d'Odessa et en mer Noire au large de la Crimée (Ukraine). Outre les Etats-Unis, 15 autres pays participeront à ces manoeuvres, l'Azerbaïdjan, la Belgique, l'Arménie, le Royaume-Uni, la Géorgie, la Grèce, le Danemark, le Canada, la Lettonie, la Macédoine, l'Allemagne, la Turquie, la France et l'Ukraine. 15 navires, deux sous-marins, quatre avions et quatre hélicoptères y prendront part.

    "L'objectif officiel des manoeuvres qui se déroulent dans le cadre des exercices militaires américano-ukrainiens, selon les officiels, est le renforcement de la coopération lors du déroulement des "opérations humanitaires et de paix". Mais des exercices comme la reconnaissance, la recherche des sous-marins d'un adversaire présumé, le refoulement des attaques aériennes sont également programmés, et constituent des actions qui ne visent pas la paix", annonce le service de presse du parti.

    Plus tôt, le ministre ukrainien de la Défense avait fait savoir que les manoeuvres Sea Breeze auxquelles participent les forces otaniennes auraient lieu malgré les manifestations organisées par les opposants.

    Lire aussi:

    Deux avions de reconnaissance US P-8 Poseidon arrivent en Ukraine pour la première fois
    La Russie surveille les manœuvres navales impliquant l’Ukraine et l’Otan en mer Noire
    Que cherchent les navires militaires US dans le port ukrainien d’Odessa?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik