Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Conflit osséto-géorgien: la couverture des événements en Occident est choquante (journaliste russe)

    International
    URL courte
    Conflit osséto-géorgien (190)
    0 0 0

    Le président de l'Association nationale russe des travailleurs de la TV, Edouard Sagalaiev, s'est dit lundi à RIA Novosti choqué par la manière dont les médias occidentaux couvraient les événements dans la zone du conflit osséto-géorgien.

    MOSCOU, 11 août - RIA Novosti. Le président de l'Association nationale russe des travailleurs de la TV, Edouard Sagalaiev, s'est dit lundi à RIA Novosti choqué par la manière dont les médias occidentaux couvraient les événements dans la zone du conflit osséto-géorgien.

    La Géorgie a lancé une offensive contre Tskhinvali, la capitale de la république autoproclamée d'Ossétie du Sud, dans la nuit de jeudi à vendredi derniers, utilisant notamment des lance-roquettes multiples Grad. Une grande partie de la ville est détruite. Les autorités sud-ossètes font état de plus de 2.000 victimes civiles. Seul le renfort venu en aide au contingent de paix russe a réussi à inverser la situation. Après quoi, certains politiques en Occident ont accusé la Russie d'emploi disproportionné de la force.

    "J'ai regardé des reportages de compagnies de télévision occidentales, notamment de CNN, qui m'ont frappé, voire choqué", a avoué le journaliste.

    Et d'ajouter que pendant de longues années il avait collaboré avec cette compagnie américaine qui avait été pour lui un modèle d'objectivité. "CNN avait toujours présenté deux, trois où autant de points de vuesqu'il y en avait ", a rappelé M. Sagalaiev.

    "Mais aujourd'hui, malheureusement, cette télévision n'est qu'un outil de propagande", a-t-il dit.

    A titre d'exemple, M. Sagalaiev a évoqué le journal de CNN de dimanche dernier.

    "Je vois notamment le correspondant de CNN en gilet pare-balles se trouvant à plusieurs dizaines de kilomètres de l'impact d'une bombe larguée par des avions russes sur un ouvrage militaire géorgien et essayant de faire croire qu'il couvre l'événement sur place, s'exposant à un danger certain. Pas une seule séquence sur Tskhinvali, aucune mention de la déclaration de Saakachvili sur le cessez-le-feu, suivie, le jour de l'ouverture des Jeux Olympiques, par le pilonnage de Tskhinvali par des lance-roquettes multiples. Ensuite, une longue interview avec le délégué permanent géorgien auprès de l'ONU, un tout petit fragment de l'intervention de notre représentant Vitali Tchourkine et le dernier mot accordé à la partie géorgienne", a indiqué le journaliste de télévision russe.

    "C'est une couverture absolument tendancieuse, unilatéraliste des événements", a déploré M. Sagalaiev.

    Dossier:
    Conflit osséto-géorgien (190)

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    La Syrie et l'Ossétie du Sud établissent des relations diplomatiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik