Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Saakachvili vivement critiqué par l'Union des Géorgiens de Russie

    International
    URL courte
    Conflit osséto-géorgien (190)
    0 11

    La communauté géorgienne de Russie a exprimé jeudi ses condoléances aux victimes du conflit en Ossétie du Sud, condamnant la politique de l'administration géorgienne en place.

    MOSCOU, 14 août - RIA Novosti. La communauté géorgienne de Russie a exprimé jeudi ses condoléances aux victimes du conflit en Ossétie du Sud, condamnant la politique de l'administration géorgienne en place.

    "Les Géorgiens de Russie expriment leurs profondes condoléances aux proches des victimes, à tout le peuple ossète et à tout le peuple géorgien, pour la mort de civils en Ossétie du Sud et en Géorgie, ainsi que de soldats de la force de maintien de la paix stationnée sur le terrain", lit-on dans un message signé par le président de l'Union des Géorgiens de Russie, Mikhaïl Khouboutia.

    "Nous comprenons le courroux légitime qui enflamme ces jours-ci le coeur de chaque personne honnête, nous pleurons les morts avec vous et maudissons l'administration géorgienne qui a fait pleuvoir des obus meurtriers sur la ville endormie de Tskhinvali", ont souligné les auteurs du message.

    "Tous les Géorgiens avaient placé leurs espoirs les plus ardents dans le développement de la démocratie avec l'arrivée de cet homme (Mikhaïl Saakachvili, NDLR)... Mais nous nous sommes trompés. Derrière ses belles phrases se cachaient les projets d'un "petit Führer" qui a fait de la Géorgie un agresseur exterminant les peuples ossète et géorgien et les entraînant dans une guerre fratricide", précise le message.

    "Si auparavant nous caressions l'espoir de convaincre un jour les peuples frères d'Ossétie et d'Abkhazie de vivre au sein d'un Etat, nous comprenons clairement aujourd'hui que cela n'est plus possible", résume le message.

    L'armée géorgienne est intervenue dans la nuit du 7 au 8 août dernier en Ossétie du Sud, une des deux républiques sécessionnistes qui revendiquent leur indépendance par rapport à la Géorgie. Elle a pilonné Tskhinvali, la capitale, à coups de lance-roquettes multiples Grad, détruisant la ville et tuant au moins 1.600 civils selon les estimations russes. La Russie a riposté par une opération militaire de grande envergure visant à contraindre la Géorgie à la paix, que certains responsables politiques occidentaux ont qualifiée d'usage disproportionné de la force armée.

    Dossier:
    Conflit osséto-géorgien (190)

    Lire aussi:

    Bachar el-Assad se prononce sur le statut international de l’Ossétie du Sud
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik