Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Sotchi-2014: l'Abkhazie cessera d'être zone de conflit avant les JO (ministre)

    International
    URL courte
    0 0 0

    L'Abkhazie cessera d'être zone de conflit avant le début des Jeux olympiques 2014 à Sotchi, a annoncé lundi à Moscou le vice-premier ministre russe Alexandre Joukov, responsable de la préparation de Sotchi à cet événement.

    MOSCOU, 18 août - RIA Novosti. L'Abkhazie cessera d'être zone de conflit avant le début des Jeux olympiques 2014 à Sotchi, a annoncé lundi à Moscou le vice-premier ministre russe Alexandre Joukov, responsable de la préparation de Sotchi à cet événement.

    "Vous pensez que l'Abkhazie restera zone de conflit jusqu'à 2014? Moi, je ne le pense pas", a déclaré lundi M. Joukov dans une interview accordée au quotidien russe Kommersant.

    A la fin de la semaine dernière, les membres du Congrès américain Allyson Schwartz et Bill Shuster ont proposé un projet de résolution appelant le Comité olympique international (CIO) à priver Sotchi de Jeux olympiques à cause des événements en Géorgie.

    Commentant cette situation, M. Joukov a rappelé que le choix du lieu des Jeux olympiques ne dépendait pas des lois américaines.

    "Premièrement, seul le Comité olympique international est habilité à choisir le pays hôte des JO. Deuxièmement, je pense que les Américains ne prendront pas une telle décision. De plus, le CIO n'a pas réagi à ces initiatives", a-t-il noté.

    "Le CIO a toujours défendu le principe du "sport sans politique", a-t-il ajouté.

    Quant au conflit osséto-géorgien déclenché le jour de l'ouverture des Jeux olympiques de Pékin, "les reproches doivent être adressés à la Géorgie", a souligné le ministre russe.

    M. Joukov estime également que les événements en Géorgie n'auront pas d'impact négatif sur les investissements étrangers dans la construction des infrastructures olympiques à Sotchi.

    "Tout ira bien. Du point de vue des investissements, Sotchi est une région très attrayante. Je ne pense pas que quelqu'un refuse d'y travailler", a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    La Russie annonce sa décision sur la participation aux JO 2018
    Des boycotts aux scandales de dopage: ô sport, tu es la paix!
    Le CIO annonce sa décision sur la participation de la Russie aux JO 2018
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik